Au terme d’un shootout d’un seul tour, Kurt Busch remporte le deuxième segment des TicketGuardian 500 sur l’ISM Raceway de Phoenix en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Un mile pour s’expliquer pour la victoire lors du deuxième segment de l’épreuve de Phoenix, c’est ce qu’il restait au pilote après la quatrième neutralisation de la course, puisque la relance est intervenue au 150ème tour.

Kurt Busch s’impose devant Brad Keselowski, Ricky Stenhouse Jr, Kyle Busch, Michael McDowell, Ty Dillon, Kevin Harvick, Martin Truex Jr, Kasey Kahne et Clint Bowyer.

Kyle Busch a débuté le deuxième segment comme il a terminé le premier, à savoir en tête. Le pilote de la Joe Gibbs Racing s’est construit une avance d’un peu plus d’une seconde sur Kevin Harvick et deux sur Chase Elliott.

Le pilote de la Toyota Camry n°18 a mené les deux premiers tiers du segment, jusqu’à ce que Kyle Larson parte à la faute et déclenche une neutralisation qui a permis aux leaders de passer par la voie des stands et à Brad Keselowski de prendre les commandes en ne changeant que deux pneumatiques. Le pilote de la Team Penske n’est resté que quelques tours en tête, cédant face à son grand rival, puis face à Martin Truex Jr, Kevin Harvick et Chase Elliott, payant son manque de gommes neuves.

À quatre tours de la fin, Chris Buescher en position de Lucky Dog tape le mur et contraint les officiels à sortir le drapeau jaune.

Le peloton est divisé quant à l’attitude à adopter. Faut-il rentrer et chausser des gommes neuves en vue du troisième et dernier segment ou bien rester en piste pour marquer le plus de points de possibles et tenter de remporter le segment. Kurt Busch, Brad Kesleowski et Ricky Stenhouse Jr. font partie de ceux qui restent en piste.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.