La séance qualificative de la première épreuve de la saison 2018 des Verizon IndyCar Series a réservé quelques surprises à commencer par le nom de l’auteur de la pole position, Robert Wickens.

Malgré une piste glissante du fait des conditions météorologiques changeantes, Robert Wickens a su trouver les ressources pour signer la pole position lors de la dernière partie de la séance qualificative. Le pilote de la Schmidt Peterson Motorsports a dominé Will Power d’un peu plus d’un dixième de seconde. Il devient ainsi le premier pilote depuis Sébastien Bourdais en 2003  à signer la pole position pour son premier départ dans la discipline.

« C’était le chaos. Mi-sec, mi-humide. J’adore ces conditions. Quand j’étais jeune, j’excellais lors de ces séances et toute l’équipe a fait du très bon travail. Je débute de la pole pour mon premier départ, c’est bien mieux que ce que j’espérais et je ne vais pas m’en plaindre. »

– Robert Wickens

Pour cette première séance qualificative de la saison, la première avec la nouvelle monoplace, pas moins de trois rookies ont atteint le Firestone Fast Six, la dernière partie des qualifications. Outre Robert Wickens, Jordan King et Matheus « Matt » Leist sont qualifiés sur l’une des trois premières lignes, plus précisément la deuxième.

Takuma Sato et Ryan Hunter-Reay complètent le top 6 de cette première séance qualificative de l’année.

Vainqueur de la course inaugurale la saison dernière, le Français Sébastien Bourdais partira de la quatorzième position et partagera la septième ligne avec le champion en titre, Josef Newgarden.

Après avoir causé un drapeau rouge lors du premier tour des qualifications pour un tête-à-queue dans le virage n°10, Graham Rahal a vu ses deux meilleurs temps annulés et s’élancera donc de la vingt-quatrième et dernière place sur la grille de départ.

Qualifications

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.