Comme en 2017 le Français Sébastien Bourdais débute la saison 2018 des Verizon IndyCar Series par une victoire. Le pilote de la Dale Coyne Racing a esquivé tous les pièges de cette course d’ouverture pour décrocher sa trente-septième victoire dans la discipline.

Être au bon endroit au bon moment, c’est ce qu’a fait Sébastien Bourdais lors du Firestone Grand Prix of St. Petersburg pour décrocher la victoire en Floride et devenir le sixième pilote le plus victorieux dans la discipline.

« Nous n’avions pas la monoplace la plus rapide aujourd’hui, mais nous avions la constance et nous avons réussi à obtenir un podium aujourd’hui, ce qui est génial. J’étais vraiment content pour Robert (Wickens), mais aussi un peu déçu pour lui. »

– Sébastien Bourdais

Parti de la pole position au volant de sa monoplace n°6 de la Schmidt Peterson Motorsports, Robert Wickens était en lice pour devenir le premier pilote depuis Buzz Calkins sur le Walt Disney World Speedway en 1996 à remporter sa première course d’IndyCar pour son premier départ dans la discipline. Leader de 69 tours, Robert Wickens était leader lors de l’ultime relance au tour 108, mais Alexander Rossi a tenté de prendre l’intérieur dans le virage n°1, mais les deux monoplaces se sont touchées et ont terminé leur course dans le mur, ouvrant la porte à Sébastien Bourdais. Si Alexander Rossi a pu repartir, Robert Wickens n’a pas eu cette chance et la course s’est terminée sous régime de neutralisation.

« Je n’ai pas eu le meilleur restart du monde, mais cela importe peu. J’ai freiné très tard dans le virage 1. Je défendais un peu, mais la piste était si sale en dehors de la trajectoire que je me suis dit que si Alex voulait y aller, il ne parviendrait pas à prendre le virage. Il a fait une erreur à l’intérieur et je suppose qu’il ne pouvait conserver le contrôle et il m’a glissé dedans. C’est une déception. L’équipe a fait un travail fantastique aujourd’hui. Cela aurait pu être un conte de fée , mais parfois cela ne se termine pas bien. »

– Robert Wickens

Sébastien Bourdais s’impose devant Graham Rahal et Alexander Rossi. Deuxième sous le drapeau à damier, Graham Rahal signe son meilleur résultat à St. Petersburg depuis sa victoire en 2008 il y a dix ans. Lors de cette course il était devenu le plus jeune vainqueur de la discipline.

James Hinchcliffe prend la quatrième place de la course devant Ryan Hunter-Reay. Suivent Scott Dixon, Josef Newgarden, Ed Jones, Marco Andretti et Will Power pour le top 10.

Cette course a connu un record de 366 dépassement, améliorant la précédente marque qui datait de 2008. Cette année-là il y avait eu un total de 323 dépassements.

La prochaine course de la saison se déroulera dans quatre semaines sur l’ISM Raceway de Phoenix pour la première course de la saison sur ovale.

Qualifications
Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.