La domination de la BAM e-Sport en US-RACING i-FRN Cup Series a été mise à mal par Simon Crochart, champion en titre de la discipline qui a outrageusement dominé la course et s’est très vite retrouvé sans rival pour la victoire finale.

Plus de cent tours menés sur les 120, au programme, Simon Crochart, de la TGP Motorsport, n’a laissé aucune chance à ses adversaires pour remporter la cinquième épreuve de la saison. Au final il s’impose avec plus de neuf secondes d’avance sur son plus proche rival.

« J’ai préparé la course comme d’habitude. Cela fait plaisir de battre Cyril (Nousbaum) cette année. Ce soir j’étais vraiment bien sur les longs runs. J’ai eu de la chance qu’il y ait si peu de drapeau jaune. Je ne sais pas si j’aurais eu autant de chance sur short run, mais sur long run, je ne tapais pas dans les pneumatiques. »

– Simon Crochart

Derrière Simon Crochart, le top 10 est composé de Gary Dumont, Florian Navarro, Thibaut Le Flem, Jonathan Berthier, le rookie Eneric André, Jean-Batpiste Charles, Perre Verne, Cyril Nousbaum et Kevin Pommier, vainqueur en iNovax Studio i-FRN Access Series ce lundi sur cette même piste de l’Auto Club Speedway.

C’est une fois encore Simon Crochart qui a signé la pole position devant Thierry Quemeneur, le rookie Arthur Lehouck, Jean-Baptiste Charles et Pierre Verne pour les cinq premiers. Le vainqueur des trois dernières courses disputées, Cyril Nousbaum, a réussi le sixième chrono.

Simon Crochart, champion en titre de la discipline, domine le début de course, malgré les neutralisations, trois lors des trente premiers tours, à chaque fois pour accident. Si le pilote de la BAM e-Sport ne s’est jamais retrouvé à plus d’une seconde du leader dans la première moitié de l’épreuve, il n’a jamais été en mesure de récupérer les commandes de la course et Simon Crochart s’est assuré juste après la mi-course du point de bonus supplémentaire pour avoir mené le plus grand nombre de tours.

Si Pierre Verne part à la faute à la fin du premier tour et traverse la ligne droite des stands dans l’herbe, il faut attendre le onzième tour pour le premier drapeau jaune lorsque Jérémie Sauteur perd le contrôle à la sortie du virage n°4.  Tous les pilotes passent alors par la voie des stands.

Un accident impliquant Cédric Colleau, Julien Alavoine et Pedro Rodrigues dans la ligne droite avant est à l’origine de la deuxième neutralisation au tour 20.

Yann Buisson part à la faute dans la ligne droite avant au tour 31 et Antoine Marc, au mauvais endroit, au mauvais moment, ne peut l’éviter. Comme à chaque fois depuis le début de la course, les leaders passent par les stands et Simon Crochart conserve les commandes.

Jean-Baptiste Charles lance la salve d’arrêts sous drapeau vert lorsque Mickaël Cado part de la voie des stands suite à une sanction de la direction de course après la course de Phoenix juste après la mi-course. La fenêtre de ravitaillement s’est étirée sur une vingtaine de tours et se sont les premiers à s’être arrêtés qui ont pris les commandes après les arrêts. Ainsi, Jean-Baptiste Charles mène la course avec six secondes d’avance sur Simon Crochart l’amorce du dernier quart de la course.

Simon Crochart récupère les commandes de la course à trente tours du drapeau à damier lorsque Jean-Baptiste Charles effectue son second arrêt sous drapeau vert de la course. Il a été le seul dans ce cas et dès lors sa stratégie a été très simple, attaquer pour revenir sur les leaders. S’il parvient à revenir dans le tour du leader à dix tours de la fin, combler l’intégralité du tour de retard s’avère être une mission impossible. Il échoue finalement à la septième place à 21,1 secondes.

Au classement général Jean-Baptiste Charles fait la bonne opération puisqu’il accentue son avance sur son dauphin, Cyril Nousbaum, l’écart de cinq points avant la course passe à huit. La prochaine épreuve se déroulera mercredi prochain sur le Martinsville Speedway sur une distance de 300 tours.

Revivez la course en intégralité :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.