Dans le top 3 des quatre dernières courses disputées en Monster Energy NASCAR Cup Series, Kyle Busch n’avait toujours pas connu la victoire cette année. L’impair est désormais réparé avec le succès acquis sur le Texas Motor Speedway.

Si Kevin Harvick a dominé le début de course, Kyl Busch a profité des problèmes rencontrés par le pilote de la Stewart-Haas Racing pour prendre l’avantage et s’imposer sur le Texas Motor Speedway à l’occasion des O’Reilly Auto Parts 500. Le pilote de la Joe Gibbs Racing décroche ainsi son tout premier succès de la saison après avoir signé quatre places de deuxième ou troisième lors des quatre courses précédentes.

Kyle Busch et Kevin Harvick terminent aux deux premières places d’une course pour la huitième fois de leur carrière, la troisième fois déjà cette saison. Derrière, Jamie McMurray prend la troisième place devant Erik Jones qui signe son meilleur résultat depuis son arrivée à la Joe Gibbs Racing en début de saison. Ryan Blaney complète le top 5 alors que Joey Logano, Kurt Busch, Darrell Wallace Jr, Clint Bowyer et William Byron sont dans les dix premiers de cette septième épreuve de la saison.

« Il (Harvick) était surement le plus rapide. Notre voiture était fantastique. Cela faisait quelques mois que j’essayais de terminer sur la Victory Lane. C’est un sentiment incroyable de gagner ici. On valide notre ticket pour les playoffs. »

– Kyle Busch

Sur le Texas Motor Speedway la gestion de la détérioration des pneumatiques a une fois de plus été la clé de la course. Victime d’accidents lors des deux premiers segments de la course, Martin Truex Jr, en fin de premier segment, ainsi que Kyle Larson, au milieu du deuxième, ont été contraint à l’abandon. D’autres comme Kevin Harvick et Ryan Blaney ont eu plus de chances en pouvant effectuer un arrêt sous drapeau vert avant que la situation n’empire, mais cela leur a coûté un tour.

Lors de la relance du dernier segment, Denny Hamlin perd le contrôle de sa Toyota Camry dans le virage n°3 et part à la faute emmenant avec lui Brad Keselowski, Denny Hamlin, Jimmie Johnson, Austin Dillon, Aric Almirola et Trevor Bayne.

C’est alors Erik Jones qui a pris les commandes de la course devant Kurt Busch et Chase Elliott. Ce dernier a lui aussi été contraint de passer par la voie des stands à la suite d’un problème de pneumatique alors qu’il restait 120 tours à parcourir.

À cent tours de la fin, alors que la majorité des pilotes s’est arrêté, Paul Menard est à l’origine d’une nouvelle neutralisation, qui fait les affaires de Kevin Harvick, revenu dans le tour du leader et Chase Elliott. Tous deux peuvent passer par la voie des stands sous drapeau jaune et ainsi ressortir dans le tour du leader, Erik Jones.

À partir de quarante-cinq tours de la fin de la course tous les leaders passent par la voie des stands pour un dernier arrêt sous drapeau vert. Kyle Busch conserve les commandes de la course devant Kevin Harvick avec un peu plus de deux secondes d’avance sur son rival de la Stewart-Haas Racing, mais un accident de Ryan Newman, qui n’était pas encore rentré et occupait la deuxième place, dans le virage n°1 à 31 tours de la fin de la course va une fois encore redistribuer les cartes dans cette course.

Grâce à sa victoire Kyle Busch conserve les commandes du classement général et fait la bonne opération puisqu’il profite des déboires de certains de ses rivaux, à commencer par Martin Truex Jr. Le champion 2015 de la discipline compte désormais 38 points d’avance sur son nouveau dauphin, Joey Logano. Martin Truex Jr. chute à la sixième place et accuse désormais un retard de 66 unités sur le leader.

La prochaine course se disputera la semaine prochaine sur le short track de Bristol dans le Tennessee.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Pilotes
Propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.