Le premier segment de la course des Monster Energy NASCAR Cup Series, qui correspond au premier quart de la course a été des plus agitée avec deux drapeaux rouges. Au final Brad Keselowski s’impose en faisant le choix de rester en piste lors de l’ultime neutralisation.

Rester en piste ou rentrer prendre quatre gommes neuves, tel était le dilemme proposé aux écuries à quatre tours de la fin lorsque la voie des stands s’est ouverte sous drapeau jaune. Rester en piste et tenter de gagner le segment et les points de bonus qui vont avec ou faire une croix sur ce segment et penser à la suite de la course. Brad Keselowki et son équipe ont choisi les points et cela s’est avéré payant.

Brad Keselowski s’impose devant Ryan Newman, Clint Bowyer, AJ Allmendinger, Kyle Larson, Erik Jones, Aric Almirola, Jimmie Johnson, Ricky Stenhouse Jr. et Kurt Busch.

Alors que le drapeau jaune de compétition est prévu au tour 45, du fait de la pluie qui s’est abattue sur le Bristol Motor Speedway dans les heures qui ont précédé le départ, il ne faudra pas attendre jusque-là pour voir le drapeau jaune, puisque dès le quatrième tour Michael McDowell part à la faute emmenant avec lui Chase Elliott, Martin Treux Jr, AJ Allmendinger et Aric Almirola. Les mécaniciens de Michael McDowell ne pourront pas réparer dans le temps imparti et est donc contraint à l’abandon.

Parti de la pole Kyle Busch mène les quinze premiers tours, mais ne résiste pas à Ryan Blaney lorsque celui l’’attaque pour la tête de la course.

Le drapeau jaune prévu par les officiels sera finalement brandi au tour 47, en même temps que la pluie. Ryan Blaney en tête de la course au moment de l’interruption a mené sans discontinuer, jusqu’au drapeau jaune à huit tours de la fin lorsqu’il s’est retrouvé piégé dans un accident qui s’est déroulé devant lui impliquant également Jamie McMurray, Chris Buescher, Harrisson Rhodes et Trevor Bayne notamment. Le pilote de la Ford Fusion n°12 est contraint à l’abandon. Le drapeau rouge a une fois de plus été brandi afin de nettoyer la piste.

Laisser un commentaire