Les trois noms qui se qualifient pour la Monster Energy NASCAR All-Star Race grâce à la dernière course qualificative, le Monster Energy Open, sont désormais connus, Alex Bowman, Daniel Suárez et AJ Allmendinger ont validé leur billet sur la piste. Chase Elliott, se qualifie pour la troisième année de suite grâce au vote du public.

Parti de la pole suite à l’annulation des qualifications hier pour cause de pluie, Aric Almirola mène les douze premiers tours avant d’être menacé puis dépassé par Alex Bowman qui a alors contrôlé le peloton jusqu’à la fin du premier segment. Aric Almirola a pour sa part perdu plusieurs places dans la seconde partie du premier segment.

Alex Bowman remporte le premier segment devant Erik Jones. Le pilote de la Hendrick Motorsports valide ainsi son ticket pour la All-Star et n’a plus à piloter pour la suite de l’Open.

Propulsé leader de la course suite au retrait d’Alex Bowman, Erik Jones a choisi de ne pas rentrer aux stands un choix qu’il a payé très cher, tout comme William Byron qui n’avait pris que deux pneumatiques. Tous deux sur la première ligne lors de la relance, ils étaient hors du top 5 après un tour. C’est Daniel Suárez qui a profité de ses quatre pneumatiques neufs pour prendre l’avantage en tête du peloton. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a profité de la bataille entre Aric Almirola, Chase Elliott, Paul Menard et AJ Allmendinger pour rester en tête.

Cependant, dans les derniers tours, Chase Elliott, bien aidé par AJ Allmendinger a réussi à revenir et mener deux tours avant de céder à la contre-attaque du Mexicain de la Joe Gibbs Racing qui remporte le segment devant AJ Allmendinger et se qualifie donc pour la All-Star.

Une fois le retrait de Daniel Suárez de la course, c’est AJ Allmendinger qui a hérité des commandes de la course. Lorsqu’il a plongé dans les stands, tout le peloton l’a suivi pour chausser des gommes neuves. Si la majorité du peloton a pris quatre gommes neuves, Darell Wallace Jr. a fait le pari de ne prendre que deux pneumatiques neufs pour résoudre son problème de tenue de route. Là encore ce pari ne s’est pas avéré payant. S’il a conservé les commandes lors de la relance, il a ensuite été dépassé par Chase Elliott. Le pilote de la Hendrick Motorsports a cru tenir la victoire, mais c’était sans compter sur AJ Allmendinger, qui au pris d’une manœuvre des plus osées a trouvé l’ouverture à moins de deux tours du drapeau à damier pour remporter la course et le dernier billet offert par cette course pour la All-Star.

À l’issue de la course la NASCAR a révélé que Chase Elliott avait obtenu le vote du public pour la troisième année ce qui lui garantit sa place pour la All-Star.

Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.