Après 2007, Kevin Harvick remporte la Monster Energy NASCAR All-Star Race pour la seconde fois de sa carrière et devient le second multiple vainqueur en activité de cette course hors championnat qui offre au vainqueur la somme d’un million de dollars.

Alors que Kevin Harvick semblait avoir course gagnée à deux tours de la fin, un accident entre Joey Logano et Kyle Larson est venu tout remettre en cause, mais Kevin Harvick est très fort cette année quelques soient les conditions. Le pilote de la Stewart-Haas Racing, vainqueur de cinq courses de championnat, s’offre la All-Star pour la seconde fois de sa carrière après 2007.

Pour fêter la victoire, les mécaniciens de Kevin Harvick ont escaladé le grillage de la ligne droite avant alors que Kevin Harvick effectuait son traditionnel burnout.

« Ces gars ont construit une voiture très rapide. Un grand merci au département moteur de la Roush-Yates. J’adore les courses à plaques et nous avons gagné. La voiture accélérait fort. Nous avions une fusée. »
– Kevin Harvick

Sous le drapeau à damier Kevin Harvick devance Daniel Suárez, qui aura pris la deuxième place lors de trois des quatre segments de la course, Joey Logano, Denny Hamlin, Chase Elliott, Jimmie Johnson, Kyle Larson, AJ Allmendinger, Kyle Busch et Kasey Kahne pour le top 10.

Kevin Harvick remporte le premier segment de 30 tours et s’affirme d’entrée comme l’un des candidats à la victoire, tout comme AJ Allmendinger, parti de la vingtième place sur la grille et remonté en quatrième position lors des trente premiers tours au prix de plusieurs dépassements musclés sur l’extérieur.

Lors du deuxième segment Kyle Busch a maîtrisé Daniel Suárez, Martin Truex Jr. et Kyle Larson pour s’imposer. Comme lors du premier segment, le peloton a fini par se mettre en file indienne et si c’est Kurt Busch qui a tapé le mur lors du premier segment après deux tours, créant ainsi le premier drapeau jaune, c’est AJ Allmendinger qui a frotté le mur dans ce segment, sans que cela n’entraîne la voiture de sécurité.

À l’issue du deuxième segment Brad Keselowski n’a changé que deux pneumatiques et est ressorti en tête. Le pilote de la Team Penske a alors lutté avec Martin Truex Jr. pour la tête de la course jusqu’à ce qu’un drapeau jaune causé par Kasey Kahne ne vienne ralentir le peloton.

Martin Truex Jr. a conservé l’avantage lors de la relance, mais a dû contenir les assauts de Daniel Suárez, Kyle Larson et Joey Logano dans la seconde moitié de ce segment. Neuvième à deux tours de la fin, Alex Bowman perd le contrôle de sa Chevrolet Camaro ZL1 et tape le mur extérieur. Les officiels sortent le drapeau jaune ce qui crée des stratégies variées. Martin Truex Jr. et Kurt Busch sont parmi les pilotes qui rentrent aux stands pour chausser des gommes neuves, alors que Kyle Larson et Daniel Suárez sont de ceux qui restent en piste.

Le segment ne pouvant se terminer sous drapeau jaune, les officiels relancent pour deux tours, mais avec quatre pilotes de front dans la ligne droite arrière, la situation ne peut se terminer que par un accident et s’est finalement ce qui arrive avec Brad Keselowski, Kyle Busch, Martin Truex Jr, Kurt Busch ou encore Clint Bowyer impliqués.

La nouvelle relance sera finalement la bonne. Le troisième segment se termine sur une victoire de Kevin Harvick devant Kurt Busch.

Le quatrième et dernier segment ne changera pas la donne pour Kevin Harvick.

Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.