Pour la Monster Energy NASCAR Cup All-Star Race, les officiels ont choisi d’utiliser un package aérodynamique hybride  comprenant notamment des plaques de restriction pour resserrer le peloton et densifier la compétition.

Dans les heures qui ont suivi la All-Star c’est Steve O’Donnell le responsable de la compétition qui s’est exprimé devant les journalistes pour répondre à différentes questions et indiquer sa satisfaction, de là à revoir le package sur une course de championnat surtout cette saison, il n’y a qu’un pas que Steve O’Donnell se refuse d’effectuer.

« Il ne faut jamais dire jamais, mais notre intention était de faire un test. Est-ce que c’est un package possible pour 2019 si nous avons aimé ce que nous avons vu ? C’est trop tôt pour le dire. Nous veons de voir la course, il faut digérer toutes les informations et voir où nous en sommes maintenant. »

– Steve O’Donnell

Le responsable de la compétition s’est également exprimé sur les dépassements qui ont eu lieu durant cette course.

« Nous avions eu zéro changement de leader l’an dernier, je crois que nous en avons eu 38 cette année, c’est plus que les quatre dernières années. »

– Steve O’Donnell

En réalité il y a eu douze changements de leader dont deux dans la voie des stands sous régime de neutralisation. Si c’est bien plus que les trois de l’an dernier lors des 70 tours, c’est moins qu’il y a deux ans lorsqu’il y avait eu treize changements entre sept pilotes, la course faisait alors 113 tours. En 2015 il y a eu sept changements de leader (aucun sous drapeau jaune) pour 110 tours, alors qu’en 2014 la course faisait 90 tours et par neuf fois le leader avait changé dont trois fois dans les stands sous régime de neutralisation.

La satisfaction était également de mise du côté des pilotes, certains estimant que ce nouveau package peut être utilisé sur d’autres pistes, à commencer par Kyle Larson qui l’utiliserait bien sur l’ensemble des ovales d’un mile et demi, alors que Denny Hamlin a qualifié la course de décente.

Cependant, dans une politique de réduction des coûts ce package aura des difficultés à s’y incruster, car les moteurs utilisés sur les courses où les plaques de restriction sont de mise demandent une préparation plus importantes. D’autre part les voitures étant en paquet plus resserré, cela multiplie le risque d’accident comprenant énormément de voitures, ce qui engendrerait une hausse des coûts de réparation.

« C’est différent de nos autres packages. C’est un package moteur qui implique potentiellement un changement de de châssis par rapport à ceux que nous utilisons sur ce type d’ovales. Nous nous créons donc plus de travail, ce qui nécessite plus de ressources. Il ne serait pas judicieux de se laisser tenter maintenant. »

– Greg Zipadelli, vice-président de la compétition à la Stewart-Haas Racing

Outre les problèmes de coût soulevés par Greg Zipadelli la All-Star a également montré à quel point doubler le leader restait compliqué, malgré un package aérodynamique resserrant la compétition. Outre l’utilisation de ce type de package c’est avant tout un travail sur l’aéro des voitures qui doit être mené à bien par la NASCAR  si elle veut maximiser le nombre de dépassement sur un ovale d’un mile et demi.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.