Pour la toute première fois de sa carrière en Monter Energy NASCAR Cup Series, Kyle Busch s’impose sur le Charlotte Motor speedway. Le pilote de la Joe Gibbs Racing devient le premier pilote en activité à avoir au moins une victoire sur chacune des pistes inscrites au calendrier.

Pour la quatrième fois de la saison, la première depuis Richmond, Kyle Busch s’impose en Monster Energy NASCAR Cup Series. Le pilote de la Joe Gibbs Racing remporte ainsi sa quarante-septième victoire en carrière, sa toute première sur le Charlotte Motor Speeway, devenant ainsi le seul pilote en activité à avoir au moins une victoire, sur chacune des 23 pistes utilisées dans la division reine de la NASCAR.

Avec déjà huit victoires en XFINITY et sept en Truck sur le Charlotte Motor Speedway, l’absence de victoire en Cup à Charlotte sonnait comme une anomalie pour Kyle Busch. L’impair est désormais réparé avec une victoire à l’occasion de la plus longue course de la saison.

« Les Coca-Cola 600, j’en ai rêvé. Je dois remercier la NASCAR de me permettre d’accomplir mes rêves. La voiture était incroyable cette nuit. Adam Stevens et tous les gars ont fait un boulot formidable. »

– Kyle Busch

À l’instar de Martin Truex Jr. il y a deux ans, Kyle Busch signe une performance majuscule en menant 377 des 400 tours que comptait cette épreuve. Jamais inquiété en fin de course, il a contrôlé son avance pour s’imposer avec une marge de 3,823 secondes sur Martin Truex Jr. alors qu’il en a compté plus de huit à l’issue du dernier arrêt à une cinquantaine de tours de la fin de la course.

Denny Hamlin prend la troisième place devant Brad Keselowski, Jimmie Johnson, Jamie McMurray, Kyle Larson, Kurt Busch, Alex Bowman et Ricky Stenhouse Jr. pour les dix premiers.

Parti de la pole position Kyle Busch a dans un premier temps laissé les commandes de la course à Joey Logano, avant de reprendre son bien et de dominer la course. Avec 276 tours passés en tête lors des trois premiers segments de la course, difficile donc d’imaginer Kyle Busch terminer sa soirée ailleurs que sur la Victory Lane, pourtant l’espoir reste permis pour ses adversaires.

Vainqueur de cinq courses cette année, Kevin Harvick, parti dernier remonte jusqu’en quatrième position durant le premier segment, mais une crevaison à l’avant droit ruine tous ses efforts et le contraint à l’abandon, son premier en dix-huit participations aux Coca-Cola 600.

Le pilote de la Stewart-Haas Racing n’est pas le seul à connaître des problèmes de pneumatiques durant cette course. Tenant du titre de cette épreuve, Austin Dillon est également piégé en tout début de course et doit passer par les stands pour réparer. Il perd plus de quinze tours dans la manœuvre, mais parvient à poursuivre la course.

Pour cette épreuve de 600 miles, la plus longue de la saison la mécanique a également été mise à rude épreuve. Ryan Blaney a eu une spectaculaire casse moteur durant le troisième segment, alors que dans le dernier segment c’est un problème de roulement qui met fin de manière prématurée à la course de Ryan Newman.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.