En ne remportant pas les Coca-Cola 600, Jimmie Johnson a atteint la barre des 36 courses sans victoires en Monster Energy NASCAR Cup Series, sa plus longue série sans la moindre visite de la Victory Lane dans la division reine de la NASCAR.

Depuis le 4 juin 2017 Jimmie Johnson n’y arrive pas . Le septuple champion de la NASCAR n’a plus visité de Victory Lane depuis sa victoire sur le Dover International Speedway. Avec trente-six courses sans victoire dans la division reine de la NASCAR, le pilote de la Hendrick Motorsports connaît, de très loin, sa plus longue série de courses sans victoire. Cinquième à Charlotte, il enregistre son second top 5 de la saiso, le sixième de la Hendrick Motorsports cette saison.

« Ça fait du bien, mais je veux gagner. Je suis fatigué d’être cinquième ou quelle que soit la place. »

– Jimmie Johnson

Qualifié vingt-troisième, sa pire qualification de l’année, à l’exception de l’Auto Club Speedway où il n’avait pu prendre part aux qualifications à la suite d’un problème lors de l’inspection qui a précédé, Jimmie Johnson est remonté dans le top 10 durant les cent tours du premier segment. Suite à un contact avec Denny Hamlin au tour 120, Jimmie Johnson a utilisé une stratégie décalée pour remonter en huitième position, mais les déboires ne se sont pas arrêtés de si tôt, puisque lors du second arrêt du troisième segment, un problème avec son cric lui a coûté neuf places dans les stands.

« C’est fou de voir à quel point la voiture était sensible. On faisait un ajustement mineur et la voiture perdait une demi-seconde. Nous avons eu du mal à trouver les bons réglages. Heureusement nous avons terminé au bon endroit. Nous avons dû surmonter beaucoup de choses ce soir. »

– Jimmie Johnson

La dernière victoire de la Hendrick Motorsports remonte à l’été dernier lorsque Kasey Kahne s’est imposé sur l’Indianapolis Motor Speedway.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.