Déjà victorieux sur le Chicagoland Speedway il y a plusieurs semaines, Gary Dumont s’impose sur le Charlotte Motor Speedway en US-RACING i-FRN Cup Series à l’occasion de la quatorzième épreuve de la saison.

Gary Dumont ne fait pas toutes les courses de la saison, mais cela ne l’empêche pas d’être compétitif lorsqu’il est présent. Victorieux à Chicagoland, Gary Dumont s’impose une fois de plus, à l’occasion de l’épreuve de Charlotte.

Le pilote de la TGP Motorsport, ne pourra pas se qualifier pour les playoffs grâce à ses victoires, puisqu’il faut être présent sur une quinzaine de courses lors de la saison régulière pour être qualifié en playoffs en prenant en compte les playoffs. S’il veut faire partie des seize pilotes qui veulent jouer le titre, il devra se qualifier aux points.

« La touchette de Simon m’a aidé. Je remontais dixième par dixième, mais je ne sais pas si j’aurais pu le remonter. La course en Access Series me permet de voir comment se comporte la voiture. »

– Gary Dumont

Sous le drapeau à damier Gary Dumont devance Simon Crochart d’un peu plus d’une seconde, suivent Jonathan Berthier et Pierre Verne qui arrivent ex-aequo.  Mickaël Cado prend la cinquième place devant Jean-Baptiste Charles, Gérald, Segarra, Thibaut Le Flem, Francis Dechilly et Anthony Rafaël pour le top 10.

Auteur de la pole position grâce au Pit stop Challenge, Jonathan Berthier mène le peloton au drapeau vert pour la première fois de la saison. Il faudra attendre le quatorzième tour pour voir Cyril Nousbaum prendre les commandes de la course, avant que Simon Crochart et Mickaël Cado prennent l’avantage sur Jonathan Berthier.

Un premier drapeau jaune après dix-neuf tours, à la suite d’un accident de Pascal Dupas à la sortie de la virage n°2, permet à tous les leaders de passer par la voie des stands pour chausser des gommes neuves.

Cyril Nousbaum relance la course en première position et se construit un matelas de plus de trois secondes au fur et à mesure des tours, mais son écart est remis à zéro lors de la deuxième neutralisation de la course au tour 64 lors d’un accident de Cédric Colléau. Sur ce run, Simon Crochart s’est fait dépasser par deux des pilotes Race Clutch, Pierre Verne et Mickaël Cado.

Lors de la relance Cyril Nousbaum ne s’échappe pas et subit la pression de Pierre Verne pendant une vingtaine de tours, avant que ce dernier ne baisse légèrement le rythme et voit revenir son coéquipier Mickaël Cado après une quinzaine de tours. Les deux pilotes du Race Clutch vont intervertir leurs positions et rester à un peu plus d’une seconde du leader de la course jusqu’au ravitaillement sous drapeau vert qui intervient à partir du tour 110.

Au tour 156 Mickaël Cado, en pneumatiques neufs, accroche Antoine Marc qui ne s’est pas encore arrêté, ce qui contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour la troisième fois de la course. Simon Crochart alors en tête doit encore s’arrêter, au contraire d’un Mickaël Cado qui reprend la tête à l’isssue de la neutralisation. Cyril Nousbaum et Pierre Verne qui se sont arrêtés sous drapeau vert et n’ont pas eu le temps de se dédoubler avant le drapeau jaune, reviennent dans le tour grâce à la règle du wave around.

Si Mickaël Cado relance en première position, Simon Crochart profite de l’avantage de pneumatiques plus frais de huit tours pour prendre les commandes de la course. Le champion en titre, leader devant Gary Dumont dans les vingt derniers tours de la course, va commettre une erreur qui lui coûtera la victoire.

La prochaine course de la saison se déroulera la semaine prochaine sur le Pocono Raceway.

Revivez la course en intégralité :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.