Alors que Josef Newgarden avait la course bien en main en ayant mené près de 250 des trois cents tours de la onzième course de la saison en Verizon IndyCar Series, le champion en titre de la discipline s’est fait surprendre par James Hinchcliffe dans les cinquante derniers tours de la course pour la victoire finale.

Mener le plus grand nombre de tours n’est pas synonyme de victoire en Verizon IndyCar Series. Josef Newgarden l’a vérifié à ses dépends. Alors qu’il a mené près de 250 tours sur les 300 prévus lors des Iowa Corn 300 disputés sur l’Iowa Speedway, le champion en titre de la discipline, n’ai rien pu faire lorsque James Hinchcliffe l’a attaqué pour la première place alors qu’il tentait de prendre un tour à son coéquipier Will Power.

Le pilote de la Schmidt Peterson Motorsports, qui avait manqué sa qualification pour la course la plus importante, les 500 miles d’Indianapolis, a parfaitement réussi son coup dans l’Iowa lors d’une course où il fallait avoir une monoplace parfaitement réglée sur les longs runs, puisqu’il n’y a eu que deux neutralisations, une première juste avant la mi-course, la seconde dans les dix derniers tours.

Après avoir dépassé Josef Newgarden, James Hinchcliffe s’est envolé et comptait plus de huit secondes d’avance lorsque le drapeau jaunes est sorti pour la seconde fois de la course à la suite d’un contact entre Takuma Sato et Ed Carpenter.

Alors que plusieurs pilotes dans le tour du leader choisissent de rentrer aux stands pour chausser des pneumatiques neufs, les officiels font le choix de ne pas relancer la course, ne serait-ce que pour quelques tours. James Hinchcliffe, qui est resté en piste s’empare de la victoire sous drapeau jaune, sa sixième victoire en carrière.

« Pour toute l’équipe, c’est une super sensation. Les gars ont fait de l’excellent travail dans les stands. Nous ne nous sommes pas forcément bien qualifié, mais nous avions une excellente monoplace. C’est le nombre de tours restants en fin de course qui a fait que je suis resté en piste. »

– James Hinchcliffe

Sous le drapeau à damier James Hinchiffe s’impose devant Spencer Pigot, qui signe son premier podium en carière, Takuma Sato, Josef Newgarden et le rookie Robert Wickens pour le top 5. Seuls les cinq premiers de la course ont effectué l’intégralité des 300 tours de cette onzième manche de la saison. Will Power, Graham Rahal, Simon Pagenaud, Ed Carpenter et Alexander Rossi sont dans les dix premiers.

Parti de la pole position et avec trois pilotes dans les quatre premiers, la Team Penske fait encore une fois figure de favorite cette saison. Sur une piste traditionnellement favorable à la Andretti Autosport, ce sont bien les pilotes Roger Penske qui dominent le début d’épreuve. Après une vingtaine de tours, Josef Newgarden profite d’une erreur de son coéquipier Will Power pour prendre les commandes de la course alors que les deux hommes sont en train de reprendre les pilotes les moins rapides depuis plusieurs tours déjà.

Ce sont les pilotes de la A.J. Foyt Enterprises, Tony Kanaan et qui donnent le coup d’envoi des premiers arrêts sous drapeau vert, juste avant le cinquantième tour. Pendant ce temps, Josef Newgarden continue son cavalier seul en tête de la course avec plus de sept secondes d’avance sur son plus proche rival, le Canadien James Hinchcliffe, qui a lui aussi pris l’avantage sur Will Power. Le champion en titre de la discipline, met de nombreux pilotes au-delà du tour, puisqu’ils ne sont plus que huit pilotes dans le même tour avant le soixantième passage.

C’est au tour quatre-vingts que Josef Newgarden s’arrête, tout comme son coéquipier Will Power, tout proche de perdre un tour. Si l’arrêt se passe bien pour la majorité des leaders se passe bien, ce n’est pas le cas pour Alexander Rossi qui cale en repartant, perdant ainsi de précieuses secondes sous drapeau vert.

Juste avant la mi-course Zach Veach perd le contrôle de sa monoplace dans le virage n°4 et va taper le muret extérieur ce qui contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour la première fois de la journée. Les quatre pilotes dans le tour, Josef Newgarden, James Hinchcliffe, Spencer Pigot et Takuma Sato s’arrêtent ensemble et repartent dans le même ordre.

La relance intervient au tour 150 et Josef Newgarden ne laisse le soin à personne de mener, alors que pour la deuxième place James Hinchcliffe et Spencer Pigot s’expliquent pendant plusieurs tours, avant que le Canadien prenne définitivement l’avantage sur le pilote de la Ed Carpenter Racing.
Josef Newgarden continue sa domination en tête de l’épreuve, mais contrairement au début de l’épreuve, ne parvient pas à creuser un écart de plus de deux secondes sur son plus proche rival. Le pilote de la Team Penske aborde le dernier arrêt sous drapeau vert, à 75 tours du drapeau à damier, en tant que leader et ne cède pas les commandes. Il reprend la piste avec un peu plus de deux secondes d’avance sur Spencer Pigot alors sous la pression de James Hinchcliffe.

Au classement général, avant la course de Toronto qui se tiendra la semaine prochaine, Scott Dixon compte 33 points d’avance sur Josef Newgarden, vainqueur dans les rues de la cité ontarienne la saison dernière.

Qualifications
Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.