La première des deux journées d’essais en Monster Energy NASCAR Cup Series sur le Charlotte Motor Speedway Road Course, s’est déroulée ce mardi avec seize pilotes. Une répétition générale avant la course des playoffs du 30 septembre prochain.

Pas moins de seize pilotes étaient présents sur le Charlotte Motor Speedway Road Course, un circuit routier qui de 17 virages pour 2,28 miles de développement qui reprend la quasi intégralité de l’ovale du Charlotte Motor Speedway. Après neuf heures d’essais interrompues dans la deuxième heure par un accident de Darrell Wallace Jr. dans le virage n°1, les pilotes se sont exprimés sur cette première journée de tests.

Darrell Wallace Jr. a préféré ne pas parler. La Richard Petty Motorsports, venue avec une seule voiture pour ces essais n’a pu reprendre la piste durant cette journée.

« Vous n’êtes à l’aise nulle part. Vous êtes constamment sur des œufs. Vous avez toujours peur de sortir. Il n’y a aucun répit. C’est très facile de faire des erreurs et d’avoir de gros problèmes. Le temps de course va être limité. »

– Jimmie Johnson

Pour le septuple champion de la NASCAR, vainqueur d’une seule course routière en carrière en Cup, à Sonoma en 2010, les neutralisations devraient être nombreuses à la fin du mois de septembre et le meilleur endroit pour dépasser, la voie des stands.

L’analyse de Jimmie Johnson est partagée par son ancien coéquipier de la Hendrick Motorsports, Kasey Kahne.

« J’adore et je déteste tout à la fois. C’est unique, différent et intéressant à piloter. De ce fait, je pense que ça rend la piste technique et difficile en même temps. »

– Kasey Kahne

Le pilote de la Chevrolet Camaro ZL1 trouve que l’infield est différent du Sonoma Raceway utilisé le mois dernier pour la première course routière de la saison.

Le Charlotte Motor Speedway Road Course ne ressemble ni au Sonoma Raceway, ni au Watkins Glen International, ce qui fait que les notes prises par les équipes sur ces deux pistes se sont avérées inutiles.

« Nous ne pouvons pas regarder, ni les notes de Sonoma, ni celles de Watkins Glen. Nous devons créer nos propres notes sur cette piste, car nous allons à 170 (mph) dans le banking et nous ne voyons pas cela à Watkins Glen et encore moins à Sonoma. »

– Paul Menard

Le virage n°8 est celui qui conclut la partie dans l’infield et ramène sur l’ovale où les pilotes peuvent attendre les 170 mph avant de freiner dans la ligne droite arrière pour aborder une chicane qui permet de casser la vitesse avant l’entrée dans le virage n°3 de l’ovale.

Outre l’accident de Darrell Wallace Jr, la séance a été interrompue à plusieurs autres reprises. Une première fois sur un incident mécanique de Chase Elliott, sa Chevrolet Camaro ZL1 répandant du liquide sur la piste, une seconde fois pendant deux heures pour ajouter des bandes adhésives à l’intérieur de la chicane pour éviter aux pilotes de trop passer à l’intérieur.

Malgré les divers incidents les pilotes ont pris énormément de plaisir, Paul Menard indiquant que ce sera un sacré spectacle en septembre, alors que Kasey Kahne ajoute que c’est assez sympa tant qu’il n’y a pas d’accident. Enfin Chase Elliott de conclure que les meilleures options pour dépasser sont dans le virage n°5, ainsi que dans le n°8.

One thought on “Du plaisir, mais des erreurs, les pilotes réagissent après les tests de Charlotte

  1. Combien de pilotes louperont-ils le turn 1 ? Et de se retrouver illico au turn 8 ! Est-ce franchement
    une bonne idée que de placer une chicane au bout de la ligne droite arrière ? J’espère me tromper mais cela risque d’être le flop de l’année.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.