En remportant la douzième épreuve de la saison en Verizon IndyCar Series dans les rues de Toronto, le Néo-zélandais Scott Dixon fait la bonne opération en accentuant son avance en tête du classement général des pilotes.

Une semaine après une course sur l’Iowa Speedway où il n’était pas dans le coup pour la victoire, Scott Dixon a fait preuve de calme et de constance dans les rues de Toronto pour s’imposer et ainsi creuser l’écart en tête du classement général des pilotes. À cinq courses de la fin du championnat, un cinquième titre de champion est plus que jamais d’actualité pour le Néo-zélandais de la Chip Ganassi Racing.

Scott Dixon s’impose pour la troisième fois de la saison et devance sous le drapeau à damier Français Simon Pagenaud de 5,2701 secondes. Ce troisième succès de la saison, son quarante-quatrième en carrière lui permet de porter son avance à 62 points sur Josef Newgarden, son nouveau dauphin, en tête du championnat..

Le pilote de la Chip Ganassi Racing n’est plus qu’à huit unités de la deuxième place détenu par Mario Andretti en terme de victoires en monoplace américaine, alors que le record de 67 succès détenu par A.J. Foyt semble avoir encore de longues années devant lui.

« Je pense qu’A.J. est tranquille, il a une belle avance. Je penserais nous prenons les courses les unes après les autres. Nous sommes ici pour gagner des courses. Si nous ne faisions pas cela, je n’aurais plus de travail. »

– Scott Dixon

Avec cinq titres de champion, Scott Dixon ne serait plus qu’à deux longueurs de ce même A.J. Foyt, recordman en la matière.

Dans les rues de Toronto Scott Dixon a mené 49 des 85 tours pour remporter sa troisième victoire de la saison, mais aussi sa troisième à Toronto, ce qui en fait le pilote en activité le plus victorieux dans la ville de l’Ontario.

Auteur de la pole position Josef Newgarden a mené 25 tours en début d’épreuve, mais un contact avec le mur à la sortie du virage n°11 lors de la relance du tour 33 a complètement changé la donne pour le pilote de la Team Penske qui termine neuvième.

Après la course Josef Newgarden reconnaîtra son erreur, alors que Scott Dixon indiquera que ce moment s’est avéré décisif dans la lutte pour la victoire.

Les autres rivaux de Scott Dixon ont également connu une course sans. Alexander Rossi limite la casse en huitième position, mais perd de précieux points, alors que Ryan Hunter-Reay ne peut faire mieux que seizième et Will Power dix-huitième.

Avec cette deuxième place Simon Pagenaud, champion en 2016, égale son meilleur résultat de la saison et devance les deux pilotes canadiens de la schmidt Peterson Motorsports, Robert Wickens et James Hinchcliffe respectivement, Robert Wickens décrochant son troisième podium et neuvième top 10 cette année pour sa saison de rookie.

Charlie Kimball termine cinquième et signe le meilleur résultats de sa saison, il a également mené le tout premier tour de son écurie, Carlin, qui débute en IndyCar cette saison. Sixième, Tony Kanaan realise lui aussi sa meilleure performance de la saison.

La course a été ralentie à trois reprises pour 12 tours derrière la voiture de sécurité, une première fois au tour 28 lorsque Ryan Hunter-Reay part à la faute dans le virage n°3, puis pour Josef Newgarden lors de la relance et enfin lors de la relance suivante lorsque Graham Rahal a percuté Max Chilton. S’en est alors suivie une reaction en chaîne impliquant également Ryan Hunter-Reay, Alexander Rossi, Sébastien Bourdais, ou encore Will Power.

La treizième épreuve de la saison se tiendra dans deux semaines sur le Mid-Ohio Sports Car Course, une piste qui est traditionnellement le jardin de Scott Dixon.

Qualifications
Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.