Kevin Harvick, Kyle Busch et Martin Truex Jr ! Un trio royal pour la victoire finale à Loudon entre les trois pilotes les plus victorieux de la saison en Monster Energy NASCAR Cup Series. Kevin Harvick a finalement eu, à l’usure, le dernier mot et s’impose pour la sixième fois de la saison.

À Joliet Kevin Harvick avait perdu la course au profit de Kyle Busch dans les derniers tours, notamment sur le dernier arêt de la course. À Loudon, le pilote de la Stewart-Haas Racing ne voulait pas revivre pareille mésaventure. Ressorti en deuxième position derrière Kyle Busch, le pilote de la Stewart-Haas Racing est allé chercher sa sixième victoire de la saison dans les dix derniers tours de la course.

La bataille entre Kyle Busch et Kevin Harvick a été somptueuse et c’est à coup de petites poussettes dans les virages qui Kevin Harvick a finalement pu déstabiliser suffisamment la Toyota Camry n°18 pour décrocher une sixième victoire cette saison, un record pour le champion 2014 de la première division NASCAR.

« J’ai fait ce que j’avais à faire pour gagner. C’est un grand week-end pour l’équipe. Je ne voulais pas le sortir et je ne voulais pas qu’il m’arrive la même chose qu’à Chicago. »

– Kevin Harvick

Sous le drapeau à damier, Kevin Harvick devance finalement Kyle Busch pour ce qui est le quatrième doublé des deux hommes cette saison, leur neuvième en carrière. Aric Almirola, dominateur au début du troisième segment, termine finalement troisième devant Martin Truex Jr, Chase Elliott, Ryan Newman, Ryan Blaney, Kurt Busch, Joey Logano et Jimmie Johnson pour le top 10.

« Cela faisait quatre cinq virages qu’il était plus rapide. Je ne sais pas s’il avait à faire ça (pour gagner), mais c’est bon, je n’ai pas de problème avec ce qu’il a fait. »

– Kyle Busch

La patience aura été de rigueur dans le New Hampshire pour assister à la vingtième course de la saison en Monster Energy NASCAR Cup Series, les Foxwoods Resort Casino 301 disputés sur le New Hampshire Motor Speedway. La pluie, très présente en début de journée sur le Magic Mile a retardé le départ de la course de plus de deux heures, mais fort heureusement, une fois lancée, l’épreuve de Loudon a pu aller à son terme.

Sur une piste délicate à appréhender, encore plus lorsque la gomme a été enlevée par les fortes pluies qui ont précédées, la trajectoire était quelque peu glissante ce qui s’en est ressenti, notamment en début de course. Le premier segment a été ralenti à quatre reprises, deux fois sur accident pour Landon Cassill puis AJ Allmendinger, avant un drapeau jaune de compétition prévu par les officiels, puis pour débris.

Le deuxième segment a été beaucoup plus calme, puisque les 75 tours ont pu être bouclé sans la moindre sortie de la voiture de sécurité. Si Martin Truex Jr. s’est imposé lors du premier segment et semblait parti pour s’imposer une fois encore lors de la deuxième partie de course, il a dû s’incliner face à Chase Elliott dans un premier temps, puis face à Kurt Busch. Le pilote de la Hendrick Motorspors remporte son premier segment de la saison et le premier pour son écurie en 2018. Le pilote de la Chevrolet Camaro ZL1 n°9 n’avait mené que dix-neuf tours lors des dix-neuf premières courses cette saison, il a plus que doublé son total à Loudon.

Dès le début du dernier segment ce sont les pilotes de la Stewart-Haas Racing qui s’installent aux deux premières positions, Kurt Busch devançant Aric Almirola. Ce dernier prendra les commandes de la course à moins de 90 tours de l’arrivée. Contrairement aux deux premiers segments de la course, le dernier segment va connaître un arrêt sous drapeau vert et c’est Kevin Harvick, troisième avant d’entrer, qui va faire la bonne opération puisqu’il prendra les commandes de la course, alors que Kurt Busch perdra quelques positions à la suite d’une mauvaise communication avec l’équipe de Ryan Blaney voisine de celle de Kurt Busch dans la voie des stands.

C’est dans le trafic qu’Aric Almirola reprend les commandes de la course, mais la menace Kevin Harvick reste très présente, aux alentours de la seconde de retard.

À 45 tours de la fin de la course un drapeau jaune causé par Clint Bowyer vient redistribuer les cartes. Kyle Busch récupère les commandes de la course devant Kevin Harvick, Aric Almirola, Martin Truex Jr. et Kurt Busch pour les cinq premiers. Dès la relance les trois premiers du championnat se sont retrouvés aux trois premières places pour une nouvelle explication au sommet.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.