Natif de l’Indiana Tony Stewart a réussi à s’imposer sur le Brickyard d’Indianapolis en Monster Energy NASCAR Cup Series, mais jamais en Verizon IndyCar Series, un impair qu’il pourrait réparer.

Avant de débuter en Monster Energy NASCAR Cup Series, Tony Stewart s’illustrait en Verizon IndyCar Series, mais il n’a jamais réussi à remporter l’épreuve phare, l’Indy 500, course à laquelle il n’a plus participé depuis 2001.

Ces dernières années, Tony Stewart avait fermé la porte à une participation à l’Indy 500, car il souhaite effectuer une épreuve préparatoire en amont.

« Si j’y vais, ce n’est pas que pour cette course. C’est une insulte pour ces gars qui font cela toutes les semaines de penser que vous pouvez être aussi bon qu’eux. C’est insensé de penser que vous pouvez simplement vous montrer, être compétitif et avoir une chance de gagner. »

– Tony Stewart

Sans la citer, Tony Stewart fait référence à Danica Patrick, qui pour sa dernière course en carrière a pris part à l’Indy 500 en mai dernier, sans autre course d’IndyCar préparatoire. Qualifiée septième elle s’est classée trentième à la suite d’un accident.

Le triple champion en Monster Energy NASCAR Cup Series et champion IndyCar en 1997 compte cinq participations aux 500 miles d’Indianapolis. S’il a signé la pole en 1996 en tant que rookie, c’est l’année suivante qu’il a réalisé sa meilleure performance en menant 64 tours avant de prendre la cinquième place.

Le copropriétaire de la Stewart-Haas Racing continue de piloter, puisque cette année il a déjà participé à 62 courses de sprint car contre seulement 45 sur l’ensemble de l’année 2017.

« Plus je cours, mieux je me sens. Même lors des journées lors desquelles je ne cours pas, j’apprends des choses qui me serviront pour la suite. »

– Tony Stewart

Outre les 500 miles d’Indianapolis, Tony Stewart ne ferme pas la porte aux 24 Heures du Mans, en revanche, c’est à la Formule 1 qu’il donne une fin de non recevoir, bien que Gene Haas, copropriétaire de la Stewart-Haas Racing en NASCAR, soit également propriétaire d’une écurie de Formule 1.

« Tout est possible. Je n’ai rien écrit et je ne suis pas du genre à dire je ne le ferai jamais. Tout est une question de possibilité. Je suis toujours impatient. »

– Tony Stewart concernant une éventuelle participation aux 24 Heures du Mans

Que ce soit l’Indy 500 ou les 24 Heures du Mans, Tony Stewart reconnait n’avoir aucune discussion sérieuse avec les différentes équipes pour le moment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.