La venue de Fernando Alonso en Verizon IndyCar Series en 2019 ne cesse de prendre de l’ampleur à tel point qu’une séance d’essais serait prévue le mercredi 5 septembre prochain sur le Barber Motorsports Park dans l’Alabama.

Alors qu’il a annoncé mardi mettre un terme à sa carrière en Formule 1, Fernando Alonso ne devrait pas rester inactif trop longtemps. Afin de préparer son avenir, l’Espagnol devrait être présent dans l’Alabama le 5 septembre prochain pour des tests sur le Barber Motorsports Park au volant d’une Dallara propulsée par un V6 Honda de la Andretti Autosport.

« Fernando Alonso est l’un des meilleurs pilotes de sa génération et nous avions beaucoup apprécié de travailler avec lui à l’Indy 500 2017. Il a montré qu’il pouvait être compétitif dès le départ et ce serait formidable pour l’IndyCar s’il décidait d’y venir à temps plein après sa carrière en Formule 1. Avoir Alonso comme pilote serait un avantage évident pour toute équipe ou constructeur. »

Art St. Cyr, président de Honda Performance Development (HPD)

Le président de Honda Performance Development a également indiqué que le motoriste nippon n’était potentiellement pas en mesure de fournir un bloc moteur supplémentaire pour la saison à une équipe en vue d’engager Fernando Alonso.

« Nos contrats de location de moteurs sont conclus entre HPD et les équipes. Plusieurs de nos équipes ont déjà un accord pour la saison 2019 et nous avons presque fonctionné à pleine charge toute l’année pour fournir des moteurs puissants et fiables à toutes nos équipes. Nous avons eu des discussions avec plusieurs équipes actuelles et potentielles pour 2019 et ces discussions sont en cours. »

Art St. Cyr

Pour la saison 2019 l’engagement de Fernando Alonso est soumis à différentes rumeurs. Tantôt dans une monoplace de la Chip Ganassi Racing, tantôt dans une monoplace issue d’un partenariat hybride entre la Andretti Autosport, McLaren et Harding Racing. Seul soucis de taille, la monoplace de la Harding Racing est propulsée par un moteur Chevrolet cette saison.

En ce qui concerne la séance d’essais prévue le 5 septembre prochain sur le Barber Motorsports Park, ni Chevrolet, ni la Harding Racing ne sont pour l’instant prévus, même dans un rôle d’observateur.

Depuis l’annonce du départ de Fernando Alonso de la Formule 1 plusieurs séries souhaitent attirer le double champion du Monde de F1, y compris la NASCAR qui l’a invité aux DAYTONA 500 2019, mais en allant en IndyCar l’Espagnol pourrait tenter de rejoindre Graham Hill, à ce jour seul pilote détenteur de la Triple Couronne (Grand Prix de Monaco de Formule 1, Indy 500 et 24 Heures du Mans). Il ne manque qu’une victoire aux 500 miles au natif d’Oviedo pour rejoindre le Britannique.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.