Pour la première fois de la saison Kurt Busch s’impose en Monster Energy NASCAR Cup Series. Le pilote de la Stewart-Haas Racing, toujours dans l’incertitude quant à son avenir remporte une course pour la première fois depuis les DAYTONA 500 en ouverture de saison 2017.

Kurt Busch a parfaitement géré l’avant-dernière relance pour prendre l’avantage sur son coéquipier Clint Bowyer et ainsi décrocher la victoire, sa sixième en carrière sur le Bristol Motor Speedway, sa première sur cette piste depuis  2006 dans la Thunder Valley.

« C’était incroyable. La relance était parfaite. Tout le monde ici sait ce que c’est qu’une course sur short track un samedi soir. Je suis très fier de cette équipe. »

Kurt Busch

Après 57 courses sans victoire, Kurt Busch a mis fin à sa plus grande série de courses sans victoire et a également offert à Billy Scott, son chef d’équipe, sa première victoire en Cup.

Kurt Busch s’impose devant Kyle Larson, Chase Elliott, Joey Logano, Erik Jones, Clint Bowyer, Ryan Blaney, Alex Bowman, Jimmie Johnson et Kevin Harvick.

Avancée pour risque de pluie, la course nocturne de Bristol a pu se dérouler sans être interrompue pour cause de météo. Dès le départ un premier accident causé par Kyle Busch élimine une partie du peloton. Si le pilote de la Joe Gibbs Racing peut repartir, il concède deux tours le temps des réparations. Deux tours qu’il mettra près de 250 à récupérer.

En fin de premier segment Ryan Blaney résiste à Kevin Harvick pour récupérer le point de bons playoffs qui va avec la première place. Le pilote de la Stewart-Haas Racing prend les commandes dans les stands, mais doit s’arrêter sous drapeau vert dans le deuxième segment pour une vibration. Après analyse des gommes par les mécaniciens il s’avèrera que les pneumatiques n’étaient pas à mettre en cause.

Le pilote de la Stewart-Haas Racing se retrouve alors à deux tours comme Kyle Busch, mais une fois à un tour ne parvient pas à se mettre en position de lucky dog lorsque le drapeau jaune est brandi. Il finira par récupérer son second tour de retard, comme le premier, en profitant du wave around à 70 tours du drapeau à damier.

À 70 tours de la fin de la course, alors que Clint Bowyer occupe les commandes de la course, Kyle Busch sort Martin Truex Jr. dans la ligne droite avant pour la deuxième place. Le pilote de la Furniture Row Racing est ensuite percuté par JJ Yeley qui ne peut éviter la Toyota n°78 en perdition. Les deux pilotes sont contraints à l’abandon alors que Kyle Busch peut continuer sa course.

À trente tours du terme de l’épreuve, un drapeau jaune causé par un accident de Brad Keselowski redistribue les cartes. Clint Bowyer, Kurt Busch, Jimmie Johnson et Chris Buescher restent en piste alors que tous le autres pilotes dans le tour du leader passent par la voie des stands pour deux ou quatre pneumatiques neufs.

Lors de la relance Kurt Busch prend le meilleur sur son coéquipier Clint Bowyer, mais la lutte entre Kyle Busch, Chris Buescher et Jimmie Johnson  tourne court et se conclut sur un accident de Kyle Busch et une nouvelle neutralisation.

Au classement général Kyle Busch conserve les commandes, mais Kevin Harvick se rapproche à 43 points. La lutte pour le titre de champion de la saison régulière ne peut plus échapper à l’un des deux pilotes les plus victorieux de la saison.

Dans la lutte pour les accessits en playoffs, Ryan Blaney, Brad Keselowski et Kyle Larson ont assuré leur place aux points.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.