Ce jeudi l’INDYCAR organisait deux séances d’essais sur le Portland International Raceway pour les pilotes engagés en Verizon IndyCar Series. Le leader du championnat Scott Dixon s’est montré le plus rapide, mais de l’avis de ceux qui ont déjà roulé sur cette piste, la version 2018 est bien différente de ce qu’ils ont connu.

La piste de Portland dans l’Oregon retrouve l’IndyCar après plus d’une décennie d’absence. Le dernier vainqueur sur cette piste, Sébastien Bourdais, constate quelques changements avec la piste qu’il a connue pendant ses cinq premières années outre-Atlantique.

« C’est plus étroit que dans mon souvenir. La largeur est passée de super large à très étroite. C’est possiblement la piste la plus étroite de la saison. C’est simplement un sentiment auquel il faut s’habituer. »

Sébastien Bourdais

Sur ce circuit routier d’un peu moins de deux miles, 1,964 précisément, vingt-cinq pilotes ont pris part à la journée d’essais de jeudi. Le leader du championnat, Scott Dixon, a dominé les débats avec un meilleur tour signé en 58,3593 secondes à 121,153 mph de moyenne. Will Power prend la deuxième place à un peu plus de trois centièmes de seconde, devant Josef Newgarden.

Scott Dixon, Will Power et Sébastien Bourdais font partie des sept pilotes ayant roulé sur cette piste avant le resurfaçage effectué fin 2007. Scott Dixon, qui a piloté sur cette piste en 2002 abonde dans le sens du Français.

« C’est complètement différent. La piste en elle-même, la surface est différente. Les monoplaces sont différentes. C’est presque comme si nous étions sur une nouvelle piste. »

Scott Dixon

Les plus gros changements ont été apportés dans les virages 4 à 6 qui ont été agrandis. En outre, l’ajout de vibreurs fait également la différence.

« Avec les vibreurs cela change tout. Le nouvel asphalte bien sûr, il y avait des morceaux de béton qui vous contraignaient à utiliser certaines lignes et y placer les pneumatiques extérieurs. Maintenant les caractéristiques sont différentes. La chicane arrière avait un gros monticule que vous deviez franchir et cela élargissait un peu la piste. C’est du passé, la trajectoire est très étroite, surtout à la vitesse à laquelle nous passons. Les sensations sont différentes. »

Sébastien Bourdais

Les temps des essais :
Séance 1
Séance 2

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.