Après une course de Las Vegas complètement débridée en ouverture des playoffs en Monster Energy NASCAR Cup Series, la course de Richmond a été très calme et le statuquo demeure avant la course sur le circuit routier de Charlotte, finale de ce premier tour.

Les courses sur short tracks sont souvent un rendez-vous incontournable du calendrier de la première division de la NASCAR. À Richmond, les attentes étaient élevées, mais la peur de la course de Charlotte la semaine prochaine a calmé les hardeurs des pilotes sur l’ovale de la Virginie. Plutôt que la folie de Las Vegas, les pilotes ont choisi de ne pas hypothéquer leurs chances avant Charlotte.

Un seul drapeau jaune dit naturel, à savoir un drapeau jaune pour un incident en piste, c’est extrêmement peu sur un short track et signe d’une extrême prudence. Tous les protagonistes pour le titre ont terminé dans le top 30, ce qui fait que les écarts restent limités.

« Honnêtement je suis choqué par ce que j’ai vu. Je m’attendais à une bagarre. Je pensais qu’il y aurait cinq voitures à la fin. Je pense que tous ces gars sont tellement effrayés par la semaine prochaine, qu’ils n’ont pas voulu prendre de risque. »

Brad Keselowski

La course sur le circuit routier de Charlotte fait donc peur à tout le monde et est la plus grosse inconnue de ces playoffs. Plus encore que Talladega où le big one peut frapper à n’importe quel instant.

Après l’épreuve de Richmond Jimmie Johnson indiquait ne pas savoir à quoi s’attendre la semaine prochaine à Charlotte. Partir à la faute est possible dans chacun des virages et les essais menés sur cette piste les 10 et 17 juillet derniers l’avaient démontré.

« Le Roval est assez difficile, même quand vous êtes seuls en piste. »

Jimmie Johnson

Brad Keselowski, en tant que vainqueur de Las Vegas fait déjà partie des pilotes qualifiés pour le deuxième tour des playoffs, au même titre que Kyle Busch vainqueur à Richmond et que Martin Truex Jr, qui ne peut plus être éliminés du fait de son nombre de points déjà acquis. Pourtant le pilote de la Team Penske ne se montre pas plus confiant que cela avant Charlotte et s’attend à de la casse, beaucoup de casse.

« Je prendrai autant que possible de plaisir à participer à cette course, en sachant que vous allez détruire environ trente voitures. »

Brad Keselowski

Pratiquement assuré d’une place au deuxième tour des playoffs, il lui manque trois points pour cela, Kevin Harvick s’attend lui aussi à beaucoup d’erreur à Richmond.

« Ce sera un week-end amusant, mais ce sera une sorte d’essai et il y aura des erreurs tout au long du week-end. »

Kevin Harvick

Depuis quelques semaines déjà la course de Charlotte cristallise l’attention de tous les candidats au titre et la tension va continuer à monter tout au long de la semaine.

« Je ne sais pas si j’ai entendu plus de choses à propos de quelque chose d’autre que le Roval. »

Joe Gibbs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.