Quelques jours avant l’ouverture de la saison 2019 à Valencia, Lucas Lasserre ne s’attendait pas à avoir un volant pour la saison 2019 et il y a quelques semaines, il ne s’attendait pas à arriver en position de leader du championnat pour les finales. Maintenant, Lucas Lasserre a l’occasion de faire quelque chose d’extraordinaire dans ce qui s’annonce comme les plus belles finales de l’histoire des NASCAR Whelen Euro Series, avec quatre pilotes séparés de douze points.

“Si je vois une possibilité de gagner le titre, je la saisirai. C’est tout et ce serait le meilleur souvenir de ma carrière. Alon et Frédéric ressentiront beaucoup de pression et je serai prêt à en profiter. Nous n’avons pas les moyens des grandes équipes, je le fais en étant mon propre chef d’équipe avec deux mécaniciens et cela rend la chose encore plus particulière.”

Lucas Lasserre

Le champion 2010 des NWES a trouvé un accord de dernière minute en mars avec Mirco Schultis grâce au soutien de ce dernier lorsque le propriétaire de Mishumotors a dû s’installer en Floride pour des raisons personnelles. Lasserre a saisi l’opportunité qui se présentait à lui et avec elle, les clés de la boutique, les voitures n°30 et n°70, deux mécaniciens et un camion. Avec une petite organisation le natif de Pau a pris la décision d’être son propre chef d’équipe et directeur d’équipe en envoyant directement par courriel en Allemagne les réglages pour chaque courses dans les semaines qui précèdent.

Lasserre et Schultis apprécient la bataille qui les oppose aux Goliaths de l’Euro NASCAR et ce alors que son équipe travaille de manière efficace. À Franciacorta en mai, le Français a remporté sa première course depuis son retour grâce à un dépassement dans le dernier tour. Il s’est classé par deux fois sur le podium lors des demi-finales disputées à Hockenheim. Il occupe la tête du classement général avec deux points d’avance sur Alon Day et quatre sur Frédéric Gabillon. Quatrième de cette lutte, Loris Hezemans est à douze longueurs alors qu’il ne reste que deux courses à disputer cette saison.

Ce sera tout ou rien à Zolder en Belgique, mais Lasserre ne ressent pas la pression et croit qu’une approche différente est la clé de son succès cette saison.

“Je me concentre sur mon travail, tout d’abord trouver un bon équilibre de la voiture, puis travailler sur mon style de pilotage. Je ne recherche pas le dernier dixième de seconde en allant me perdre dans les réglages. Les réglages comptent pour environ 85 % de la performance, à moi de trouver les 15 % restants en utilisant tout le potentiel que la voiture me donne. Hockenheim est clairement ma meilleure course. Nous avons cassé un moteur et eu de nombreux problèmes, dont un accident en ÉLITE 2, alors terminer par deux fois sur le podium est incroyable, car j’ai été très solide mentalement.”

Lucas Lasserre

Hockenheim a également marqué le retour de Schultis au volant de la Chevrolet n°70 ponctué par deux victoires au Legend Trophy pour le pilote et propriétaire allemand. À l’issue des demi-finales la Mishumotors a pris les commandes du classement équipe de la division ÉLITE 1.

S’il n’était qu’un fan de NASCAR, Lasserre ne manquerait pour rien au monde le NASCAR GP Belgium qui se déroulera les 20 et 21 octobre prochains.

“J’irais à Zolder. Vous ne pouvez pas louper une bataille avec quatre pilotes qui joue le titre et avec autant de pilotes qui peuvent remporter des courses. Ce sera un week-end incroyable. Tout sera mis en jeu.”

Lucas Lasserre

Toutes les courses des finales de Zolder seront diffusées en direct sur Fanschoice.tv, la page Facebook de l’EuroNASCAR, la chaîne YouTube, le compte Twitter EuroNASCAR, Motorsport.tv et de nombreux sites internet dans le monde.

D’après le communiqué officiel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.