Frédéric Gabillon occupait la tête du classement général de l’Euro NASCAR à l’issue de la saison régulière, mais les demi-finales ont totalement redistribué les cartes. Cependant, il croit toujours en ses chances d’être sacré champion NASCAR dans la division européenne sur le Circuit Zolder à l’issue de la finale le 21 octobre prochain.

Le Français compte quatre points de retard sur le leader du championnat, son compatriote Lucas Lasserre. Avec 176 points à distribuer en Belgique, chacun des quatre prétendants au titre peut gagner sa place au Whelen Hall of Champions du NASCAR Hall of Fame.

Gabillon est impatient de participer à ce week-end passionnant.

“Savez-vous le nombre de championnats dans lesquels quatre pilotes ont une chance de remporter le plus grand trophée de la saison lors de la dernière course ? Je n’en connais pas. C’est pourquoi Zolder sera une épreuve importante pour nous, pour les fans, pour les équipes et pour le championnat. Nous n’avons qu’une seule façon d’être champion : nous devons gagner,” déclare celui qui compte onze victoires en Euro NASCAR et a terminé par deux fois vice-champion dans sa carrière.

Gabillon a connu une très bonne saison régulière avec deux victoires, à Brands Hatch et Tours, ce qui lui a permis d’aborder les playoffs avec 26 points d’avance. Les demi-finales ont rapidement tourné au crève-cœur pour le natif d’Uzes, qui a connu une crevaison le samedi, alors que le dimanche il est revenu d’un tour de retard, pour tenter de sauver sa place de leader du classement général, mais un contact l’a fait chuter à la troisième place.

Avec son fatalisme qui le caractérise, Gabillon préfère regarder devant lui plutôt que derrière.

“Le dimanche, j’ai fait une grosse, une énorme faute. Je pensais que je pouvais passer Salvador Tineo, mais j’ai raté mon dépassement, bloqué mes roues au niveau du point de corde du virage et je l’ai touché. J’ai crevé, c’est de ma faute. Il n’y a rien que je puisse changer, alors je me concentre sur Zolder. C’est difficile à accepter, mais à la fin si nous avions eu vingt points d’avance sur le deuxième, cela n’aurait pas changé notre façon de courir à Zolder, cela aurait été très serré.”

Frédéric Gabillon

Avec Alon Day qui a aussi laissé passer sa chance à Hockenheim, Frédéric Gabillon croit que remporter une course “peu importe les actions faites en piste” fait partie des facteurs qui font d’un pilote un véritable compétiteur.

“Quand vous êtes dans la voiture, vous devez très rapidement faire votre choix. Je suis un pilote et je veux gagner le plus de places possibles. Ce n’était pas très intelligent, c’est certain, que ce soit pour mon championnat ou pour mon équipe, mais c’est arrivé, c’est la course automobile. Je ne vais pas souvent des erreurs, mais quand j’en fais, elles sont importantes. Je cours toutes les épreuves de la même façon, pour les gagner. Peut-être n’est-ce pas la meilleure stratégie, mais c’est ma façon d’être.”

Pour s’imposer à Zolder, Gabillon pense qu’il aura besoin d’une voiture capable de jouer la pole position, mais également en mesure de maintenir un rythme rapide lors des deux courses.

“Premièrement, nous devons faire du bon travail sur notre voiture pour pouvoir jouer la pole position. Partir premier est toujours un gros avantage, mais à la fin vous ne savez jamais ce qui peut arriver. J’ai gagné de la cinquième place en 2016. Chaque course est différente, le dernier mot se fait sous le drapeau à damier, c’est ce qui rend le sport automobile passionnante. Nous verrons bien ce qui arrive.”

Pour ce week-end de Zolder, qui s’annonce déjà particulier pour Gabillon, il accueillera dans son écurie RDV Compétition, Jean-François Dumoulin qui pilotera la n°04 aux couleurs de Spectra Premium dans le cadre de la seconde partie de l’échange effectuée avec la série canadienne, échange qui a permis à Gabillon de faire ses débuts au Canada en août dernier à Trois-Rivières.

Toutes les courses de l’Euro NASCAR de Zolder seront diffusées en direct sur Fanschoice.tv, la page Facebook EuroNASCAR, la chaîne YouTube de la série, le compte Twitter EuroNASCAR, Motorsport.tv et de nombreux sites internet à travers le monde.

D’après le communiqué officiel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.