Alors que les essais hivernaux en vue de la saison 2019 ont débuté ce lundi sur le Circuit of The Americas d’Austin au Texas, ainsi que sur le Barber Motorsports Park de Birmingham dans l’Alabama, certaines écuries continuent leurs tractations en coulisse afin de signer des partenaires ou des pilotes. C’est le cas de la Schmidt Peterson Motorsports qui a engagé Marcus Ericsson pour la saison 2019 d’IndyCar

Marcus Ericsson doit piloter encore deux courses de Formule 1 pour le compte de l’écurie Alfa Romeo Sauber, mais le Suédois, qui sera engagé pour l’ensemble des courses de la saison 2019 d’IndyCar par la Schmidt Peterson Motorsports a déjà moulé son siège.

La saison prochaine, Marcus Ericsson sera donc le coéquipier de James Hinchcliffe et plus occasionnellement de Jack Harvey qui pilote pour le compte de la Meyer Shank Racing with Schmidt Peterson Motorsports.

« C’est un grand honneur d’être choisi comme l’un des pilotes de la Schmidt Peterson Motorsports en IndyCar pour la saison 2019. Cela me semble être l’étape parfaite pour ma carrière après cinq saisons en F1. Je suis impatient de débuter avec la Schmidt Peterson Motorsports. »

Marcus Ericsson

À l’exception du Circuit of The Americas qu’il connaît de par son expérience en Formule 1, Marcus Ericsson va devoir apprendre toutes les pistes du calendrier 2019 et découvrira la course sur ovale.

« Les courses d’IndyCar sont superbes et je suis ravi d’en faire partie. Il y aura beaucoup à apprendre, y compris les nouvelles pistes et les courses sur ovale. Je sais que ce ne sera pas facile, mais c’est un défi que je suis prêt à relever. »

Malgré son engagement en IndyCar, Marcus Ericsson gardera un pied en Formule 1 en tant que pilote de réserve Alfa Romeo Sauber. Une contrainte acceptée par les dirigeants de la Schmidt Peterson Motorsports du fait de la longue relation entre le pilote suédois et l’écurie helvétique. Cependant, la priorité de Marcus Ericsson sera l’IndyCar. Il pourra rouler pour le compte de l’écurie Alfa Romeo Sauber en Formule 1 lorsqu’il n’y aura pas de superposition des calendriers.

Ce n’est pas la première fois qu’un pilote venant de la Formule 1 conserve un contrat avec son ancienne écurie, puisqu’en 2016, Alexander Rossi était également pilote de réserve pour l’écurie Manor Racing, écurie pour laquelle il n’avait pas effectué le moindre tour cette année-là.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.