Pour décrocher sa place en finale en NASCAR XFINITY Series, Christopher Bell a dû remporter la course de Phoenix, l’ultime épreuve avant la finale.

Avoir le pilote le plus victorieux de la saison en finale, est tout sauf illogique, mais le moins que l’on puisse dire est que le chemin qui le séparait de la finale lors du second tour des playoffs était pavé d’embûches. Après des abandons au Kansas, puis au Texas lors des deux première courses de ce dernier tour des playoffs, le pilote de la Joe Gibbs Racing se retrouvait dans une situation de victoire quasiment obligatoire pour se qualifier, car il comptait trente-quatre points de retard sur le dernier pilote qualifié.

Comme si cela ne suffisait pas, Christopher Bell a dû s’élancer de la trente-huitième position lors des Whelen Whelen Trusted to Perform 200, du fait de trois échec à l’inspection qui a précédé les qualifications, ce qui l’a empêché de prendre la piste en temps et en heure pour défendre ses chances.

C’est donc dans l’adversité que le pilote de la Toyota Camry n°20 a décroché sa septième victoire de la saison, un record pour un rookie dans cette division et le plus grand nombre pour un pilote régulier de la discipline, n’étant pas engagé en Cup en même temps, depuis Dale Earnhardt Jr. en 1998.

« Je vais être honnête, après des abandons au Kansas et au Texas, je m’étais fait à l’idée que nous ne pourrions pas y arriver. Je suis venu ici en me disait qu’il fallait se faire plaisir. Je savais que cette voiture était rapide, car hier lors des essais, elle était bonne. Mon équipe a fait un travail incroyable. Nous allons à Miami ! »

Christopher Bell

Christopher Bell a mené 94 tours dont les 93 derniers après avoir dépassé John Hunter-Nemechek pour prendre les commandes de la course.

Sous le drapeau à damier Christopher Bell devance Daniel Hemric, Matt Tifft, Autin Cindric, Ryan Preece, Tyler Reddick, Brandon Jones, Cole Custer, John Hunter Nemchek et Spencer Gallagher pour les dix premiers.

Alors que Justin Allgaier a remporté les deux premiers segments de la course, le pilote de la JR Motorsports, vainqueur de cinq courses cette année, termine vingt-quatrième après un problème de freins consécutif à contact avec John Hunter Nemechek et ne parvient pas à se qualifier pour la finale.

Pour sa dernière saison complète, Elliott Sadler rate également le coche et ne sera donc jamais sacré champion dans la deuxième division de la NASCAR. Austin Cindric et Matt Tifft rejoignent les deux pilotes de la JR Motorsports au rang des éliminés à l’issue du second tour des playoffs.

La semaine prochaine, le titre de la deuxième division de la NASCAR, se jouera sur l’ovale d’Homestead à l’occasion des Ford EcoBoost 400 entre Cole Custer, vainqueur au Texas, Christopher Bell, Daniel Hemric et Tyler Reddick.

Qualifications Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.