Sous le drapeau à damier Joey Logano pouvait laisser éclater sa joie. Le pilote de la Team Penske, présenté comme l’outsider parmi les quatre prétendants au titre en Monster Energy NASCAR Cup Series s’impose et remporte le titre.

Kyle Busch, Kevin Harvick et Martin Truex Jr. étaient présentés comme les favoris de la finale, mais c’est finalement Joey Logano qui a pris le meilleur pour remporter son premier titre dans la discipline devenant le trente-troisième champion en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Après des échecs en 2014 et 2016, Joey Logano tient sa revanche en 2018 avec une victoire à Homestead et son premier titre en carrière à l’âge de 28 ans.

« Nous l’avons fait. Nous avons gagné le championnat. Je n’arrive pas à y croire. »

Joey Logano

Sous le drapeau à damier, Joey Logano devance ses trois rivaux pour le titre, Martin Truex Jr, Kevin Harvick et Kyle Busch pour décrocher son tout premier titre de champion dans une série nationale de la NASCAR. Brad Keselowski, Matt Kenseth, Chase Elliott, Clint Bowyer, Aric Almirola et Kurt Busch pour les dix premiers  de la finale de la saison 2018.

Lors des deux premiers segments les quatre prétendants au titre que sont Kevin Harvick, Kyle Busch, Joey Logano et Martin Truex Jr. se sont marqués et c’est fort c’est fort logiquement que les choses sérieuses  ont débuté au début du troisième segment, qui coïncide avec l’arrivée de la nuit sur l’ovale d’un mile et demi de la Floride.

Pour la première fois de la course les quatre prétendants au titre sont aux quatre premières places pendant quelques tours, avant que Kyle Larson ne viennent dépasser Kyle Busch pour la quatrième place.

Ce même Kyle Larson sera à l’origine de la quatrième neutralisation de la course après avoir tapé le mur extérieur. Une neutralisation qui permet à tous les chefs d’équipe de rappeler une nouvelle fois les voitures dans les stands pour quatre gommes neuves, du carburant et des ajustements châssis.

Joey Logano conserve les commandes de la course alors que Kyle Busch perd une fois encore des places. Lors du premier arrêt sous drapeau jaune, c’était pour un problème d’écrous, cette fois c’est le tuyau du changeur de pneumatiques avant qui s’est coincé sous l’avant de la voiture, faisant perdre de précieux dixièmes et quatre places.

Le drapeau à damier se rapprochant, la lutte pour n’a cessé de monopoliser  l’attention et à cinquante tours de la fin de la course, Joey Logano cède le commandement à Martin Truex Jr. à l’issue d’une bagarre intense entre les deux  rivaux.

Kevin Harvick est le premier des prétendants à passer par la voie des stands à trent-huit tours du drapeau à damier, imité un tour plus tard par Martin Truex Jr. et Joey Logano, alors que Kyle Busch insiste en tête en espérant un drapeau jaune.

Kevin Harvick ressort devant Joey Logano et Martin Truex Jr. alors que ce dernier a perdu de précieuses secondes suite à un problème du cric.

Au tour 246, le drapeau jaune tant attendu par Kyle Busch et l’équipe n°18 intervient à la suite de la perte de contrôle de Daniel Suárez poussé par Brad Keselowski. Dans les stands l’équipe n°18 ne flanche pas ce qui permet à Kyle Busch de conserver les commandes devant Martin Truex Jr, Joey Logano et Kevin Harvick pour un restart à quinze tours de la fin qui s’annonce explosif.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

One thought on “Victoire et titre pour Joey Logano

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.