Interview Pat Angeli / Philippe Chereau – Partie 1

À l’occasion de la retransmission de l’avant-dernière course de la saison, les Cam-Am 500 sur l’ISM Raceway, nous avons échangé avec Pat Angeli et Philippe Chereau, qui commentent l’intégralité de la saison de Monster Energy NASCAR Cup Series sur la chaine AutoMoto La Chaine. Cette première partie de l’interview est consacrée, à l’aube de la nouvelle année, à un bilan de la saison écoulée et quelques perspectives pour la saison à venir.

  • Que pensez-vous de la saison qui se termine ? mauvaise, intéressante, exceptionnelle ?

Phil : C’est une bonne saison, une saison du renouveau avec pas mal de choses qui ont bougé, ne serait-ce que chez Hendrick avec la voiture qui n’est pas au top et l’écurie qui se renouvelle, Jimmie Johnson pas dans le rythme, le « Big 3 ».

Pat : Il y a eu des courses pas très passionnante, mais c’est tous les ans. Les Américains se plaignent aussi, mais il ne se souviennent pas que sur les ovales d’1,5 mile cela a toujours été comme cela. C’était pire avant, des gars qui gagnaient avec 20 secondes ou un demi-tour d’avance. Les gens voudraient toutes les semaines un finish à la Martinsville.

Phil : Cela a quand même bougé, on a eu Charlotte (le Roval), c’est une avancée énorme, d’avoir mis cette course-là dans les playoffs. Moi ce que j’aime c’est que cela avance.

  • On a douze vainqueurs différents actuellement, vous attendiez-vous à plus ? moins ?

Phil : 16 !

Pat : C’est la moyenne des dernières années.

Phil : Je rêvais qu’il y en ait 16, Denny Hamlin, Kyle Larson, Jimmie Johnson n’ont pas gagné.

Pat : J’ai toujours soutenu l’inverse, mais dans ce cas il faut enlever Aric Almirola ou Erik Jones qui sont des vainqueurs surprise.

Phil : il aurait pu y avoir moins de victoires pour Kyle Busch, Kevin Harvick et Martin Truex Jr.

  • Kevin Harvick (8 victoires), Kyle Busch (8 victoires) et Martin Truex Jr (4 victoires) totalisent plus de la moitié des victoires de la saison. Surprenant ? Logique de les retrouver en finale ? 

Pat : Cela fait plusieurs semaines que l’on dit que c’est la finale rêvée, c’est le « Big 3 ». Je pensais que le 4ème qualifié serait (Brad) Keselowski.

Phil : je voyais (Chase) Elliott les rejoindre, mais il y a beaucoup de pilotes expérimentés qui gagnent dernièrement.

  • Chevrolet est en retrait cette année, avec quatre victoires dont trois pour Chase Elliott. Que penser de la saison qui s’achève pour le constructeur américain ?

Pat : Ils n’ont pas su rattraper tout le retard, ils n’en ont rattrapé qu’une partie, c’est peut-être ce que va devoir faire Ford avec le nouveau modèle. Si tu enlèves (Kyle) Larson et (Chase) Elliott il n’y a pas grand chose à sauver de cette saison.

Phil : C’est étonnant qu’un pilote comme Jimmie Johnson et un crew chief comme Chad Knaus n’aient pas réussi à faire le changement, l’évolution avec la nouvelle voiture. (Kyle) Larson a réussi, mais est-ce que ce n’est pas une question de style de pilotage ?

Pat : Ils ont changé de modèle, et probablement sous-estimé le handicap qu’ils auraient.

  • La Hendrick Motorsports sépare le duo Jimmie Johnson / Chad Knaus, une décision logique pour vous ? Croyez-vous à un rebond du septuple champion après une saison blanche et un nouveau crew chief (Kevin Meendering – ex-crew chief d’Elliott Sadler en Xfinity) en 2019 ?

Pat : Il fallait intervenir.

Phil : Je pense que c’est intelligent, parce qu’en faisant cela ils préparent (William) Byron. Il fallait aussi un électrochoc. Nous ne savons pas tout, peut-être que l’on a l’impression qu’ils travaillent bien ensemble, mais est-ce que ce n’est pas comme un vieux couple, ils sont ensemble plus par habitude que par amour. C’est peut-être le bon moment, un besoin d’électrochoc.

  • Quelques questions rapides. Quelle est pour vous la plus belle course de l’année ?

Pat : Surement Martinsville

Phil : J’ai bien aimé le Roval (sur le Charlotte Motor Speedway), c’est la nouveauté.

  • La plus belle arrivée ?

Pat & Phil : Martinsville !

  • La plus belle surprise du calendrier, la piste où la course fut plus surprenante que prévue ?

Pat & Phil : Charlotte avec le Roval.

  • Le pilote de l’année ?

Pat : (Kevin) Harvick pour le bon et le moins bon, les ennuis dans les stands, la pénalité au Texas. Il a été le plus constant, il aurait pu avoir 10 victoires cette saison.

Phil : (Kevin) Harvick, c’est trop évident.

  • La révélation de l’année ?

Pat : Chase Elliott, (Aric) Almirola, 1ère saison avec la numéro #10, il a failli aller en finale. On disait qu’il était un pilote moyen dans un team moyen.

Phil : Je dirais même Chase Elliott, enfin ! On l’attendait depuis longtemps. 

  • La déception de l’année ?

Pat & Phil : Kyle Larson

  • Dernière partie, concerne la NASCAR en général, la futur saison. N’est-il pas inquiétant de voir les tribunes avec de nombreux sièges vides même durant les Playoffs d’une part et l’érosion des audiences TV d’autre part ?

Pat : C’est sûr que la NASCAR est à un tournant, il y a eu la crise, il y a une désaffection de la jeune génération. On est dans une époque où tout va vite, les courses de 3-4 heures c’est plus trop la mode, après ils ont une base de fans importante.

Phil : Je pense que c’est générationnel, ils avaient enregistré une baisse avec l’arrivé des écran HD. Les gens préféraient regarder chez eux, et il faut y aller sur un circuit (i.e. les distances, le temps, les moyens).

Pat : Cela a un coût les 5-6 heures de route. Il faut également prendre en compte les départs à la retraite de pilotes importants, tels que Dale Earnhardt Jr, Tony Stewart ou Jeff Gordon.

  • La saison 2019 marquera l’arrivée des nouveaux packages aéro vus notamment sur le Charlotte Motor Speedway pour la All Star Race. Qu’avez-vous pensé de cette course ? Pensez-vous que les épreuves sur ovales intermédiaires, seront proches de ce qui a été entrevu cette année, à savoir des voitures plus en paquet avec de nombreux changements de leaders ?

Pat : bien malin qui pourrait le dire …

Phil : Je ne pense pas, on a eu le même problème avec la COT. Cela a profité à certaines écuries, à voir.

Pat : Il faut que ce package soit efficace sur les ovales intermédiaires, c’est sur ces ovales que les courses sont ennuyeuses parfois. 

  • Des évolutions du calendrier souhaitées ?

Pat : Il risque d’y avoir du changement en 2020 avec la fin de certains contrats, peut être un championnat à 32 courses, avec plus de short tracks à la place de certains ovales.

Phil : Moi je partais en vacances pour éviter Pocono, je n’aimais pas commenter cette course, j’en loupais au moins une.

Pat : C’est atypique, j’aime bien Pocono. Ceux que j’enlèverais c’est Kentucky et Kansas, garder Charlotte, le Texas. Las Vegas devient plus âgé, il y a plus de bagarres. 

  • L’arrivée d’un nouveau modèle Ford la saison prochaine, avec la Mustang, rebattra-t-elle les cartes jouées en 2018 ?

Pat : Regarde avec Chevrolet cette saison, on va voir. Est-ce qu’ils sauront mieux gérer le changement, je ne sais pas.

Phil : C’est bon pour leur image, la Ford Mustang ça fait rêver. Maintenant est-ce qu’ils seront compétitifs c’est un gros point d’interrogation.

  • Dernière question : la NASCAR sera-t-elle de retour en 2019 sur AutoMoto La Chaine ?

Phil : Comme nous l’avons annoncé à l’antenne, la Monster Energy NASCAR Cup Series sera bien de retour l’année prochaine sur Automoto La Chaine.

A suivre …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.