Brad Keselowski remporte l’épreuve d’Atlanta

Brad Keselowski aura tremblé jusqu’au bout, mais le champion 2012 remporte l’épreuve d’Atlanta en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Alors que ses deux coéquipiers, Joey Logano et Ryan Blaney, ont coup sur coup connu un problème pneumatique dans les vingt derniers torus de la course, Brad Keselowski a tremblé alors qu’il occupait la tête de la course avec plus de deux secondes d’avance. Le pilote de la Team Penske a vu revenir Martin Truex Jr. comme une balle, mais il a tenu bon pour remporter sa première course de la saison et permettre à la Mustang de gagner sa première course en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Malade tout au long du week-end, Brad Keselowski est passé à plusieurs reprises, notamment pour se réhydrater. En remportant cette deuxième épreuve de la saison, Brad Keselowski apporte un soixantième succès à la Team Penske, ce qui en fait le pilote le plus victorieux de l’histoire de l’écurie. Il était jusqu’alors à égalité avec Mark Donohue.

« Tout d’abord je dois remercier tous ceux qui travaillent au centre médical du circuit. C’est incroyable d’être le pilote le plus victorieux pour la Team Penske. »

Brad Keselowski

Brad Keselowski s’impose devant Martin Truex Jr, Kurt Busch, Kevin Harvick, Clint Bowyer, Kyle Busch, Erik Jones, Aric Almirola, Chris Buescher et Daniel Suárez pour les dix premiers.

Que ce soit pendant la course dans sa radio, où à l’issue de la course en interview, Martin Truex Jr. a pointé du doigt le comportement des pilotes retardataires qui, selon lui, restaient trop sur la trajectoire préférentielle.

Une seule neutralisation est venue ralentir la course lors des deux premiers segments, un drapeau jaune de compétition pour cause de pluie dans la nuit de samedi à dimanche. Kyle Larson et Kevin Harvick ont été les deux grands animateurs de ces deux premiers segments et ont remporté les dix points de bonus qui vont avec.

Alors que le peloton se dirigeait vers un arrêt sous drapeau vert, une crevaison de Kyle Busch, à cent tours de la fin de l’épreuve, change considérablement la donne, puisque les officiels sortent le drapeau jaune. Entrée dans les stands en tant que leader, Kyle Larson est pénalisé pour excès de vitesse et doit partir de l’arrière du peloton lors de la relance.

Tout au long de la course Kevin Harvick s’est plaint de sous-virage, une situation qui n’a fait qu’empiré et a empêché le pilote de la Stewart-Haas Racing de lutter pour la première place dans les trafic. Il a été parmi les premiers à rentrer dans les stands sous drapeau vert à 55 tours de la fin.

Le rookie Ryan Preece, dans le top 10 une grande partie de l’épreuve, accroche BJ McLeod dans les stands, ce qui contraint les officiels à sortir le drapeau jaune alors que la salve d’arrêts sous drapeau vert n’est pas terminée. Joey Logano, Kurt Busch et Martin Truex Jr. sont alors les trois seuls pilotes dans le tour, Brad Keselowski en position de free pass alors que tous les autres pilotes à un tour bénéficient du wave around pour revenir dans le tour.

Joey Logano relance la course en première position avec 43 tours à couvrir. Le pilote de la Team Penske a cédé les commandes de la course à son coéquipier Brad Keselowski à 32 tours de la fin et a alerté son équipe sur un éventuel problème sur l’un de ses pneumatiques. Le champion en titre s’arrête finalement dans les stands à vingt tours du but sur ordre de son équipe.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

[ngg src= »galleries » ids= »240″ display= »basic_thumbnail » slideshow_link_text= »Folds of Honor QuikTrip 500 – Les photos »]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.