Ils ont dit… – Les déclarations du top 10 de St. Pete

Retrouvez un condensé des déclarations des pilotes qui ont terminé dans le top 10 de la dernière épreuve disputée en NTT IndyCar Series.

JOSEF NEWGARDEN (n°2 – Hitachi – Team Penske – Chevrolet), vainqueur du Grand Prix of St. Petersburg : « Nous parlions déjà de la stratégie pneumatiques avant la course. Nous essayions de comprendre si nous devions utiliser des pneumatiques utilisés ou des pneumatiques neufs. Nous avons pris la décision au dernier moment d’utiliser des gommes ayant déjà servi. Nous avions cet avantage si nous en avions besoin et nous nous en sommes servis. Cela a parfaitement fonctionné. Je ne peux que remercier Chevrolet pour son soutien et ce qu’ils ont fait tout le week-end. Nous avions un moteur incroyable. Nous avions tout ce dont nous avions besoin en terme de consommation de carburant, de fiabilité et de puissance. Nous avons vraiment compris les choses samedi et c’était une fusée. Je remercie tout notre groupe. Nous avons les meilleurs des meilleurs qui travaillent pour la Team Penske. »

SCOTT DIXON (n°9 – PNC Bank – Chip Ganassi Racing – Honda), deuxième du Grand Prix of St. Petersburg : « Au final c’est une bonne journée pour toute l’équipe. Les ravitaillements étaient phénoménaux. Nous jouions la victoire, mais nous la manquons à une marche. Félicitations à Josef (Newgarden). Il a effectué une sacrée course ici et avait une excellente stratégie. »

WILL POWER (n°12 – Verizon – Team Penske – Chevrolet), troisième du Grand Prix of St. Petersburg et auteur de la pole position : « Sur le plan comptable c’est bien meilleur que ces deux dernières années et j’en suis très heureux. Nous nous sommes mis en difficulté en nous arrêtant très tôt. Nous ne pouvions pas défendre. J’ai perdu cette position sur la relance, j’étais collé. Je ne pouvais pas attaquer pour contrer ce problème avec les pneumatiques froids. J’ai fait de mon mieux pour me maintenir en troisième position. C’était la meilleure chose que nous puissions faire dans cette situation. Nous avons plus de points que ces deux dernières années, alors nous sommes à la lutte. »

FELIX ROSENQVIST (n°10 – NTT DATA – Chip Ganassi Racing – Honda), quatrième du Grand Prix of St. Petersburg : « Un top 5 est satisfaisant, je pense qu’il y avait mieux à faire. Je pense que certains arrêts ne se sont passés aussi bien que prévus.  Je pense que nous avions l’équipement pour gagner l’épreuve. Quelques petites choses n’ont pas tourné en notre faveur, mais je suis vraiment heureux d’être là. Je dois vraiment remercier mon équipe, la Chip Ganassi Racing, pour débuter la saison de la sorte. »

ALEXANDER ROSSI (n°27 – NAPA AUTO PARTS – Honda), cinquième du Grand Prix of St. Petersburg : « C’était tout ce que nous pouvions faire. C’est une bonne chose concernant les points, mais c’est une déception , car vous voulez toujours gagner. Nous avions de bons réglages, mais je pense que nous étions un cran derrière. Nous avons trouvé le réglage optimal, ou du moins celui qui permet d’être confortable dans la monoplace, mais nous devons progresser légèrement. Néanmoins, c’est un bon retour de tout le monde à la Andretti Autosport. »

JAMES HINCHCLIFFE (n°5 – Arrow – Schmidt Peterson Motorsports – Honda), sixième du Grand Prix of St. Petersburg : « Ce n’est pas le résultat que nous voulions. La monoplace avait un meilleur rythme que cela. Le premier relai, nous étions collés derrière Graham (Rahal) et nous n’étions pas en mesure de prendre des positions. Aux deux-tiers de la course, une bannière a commencé à se décoller dans le virage n°3 et malheureusement, un morceau est venu se loger sur notre aileron avant. Les monoplaces sont tellement sensibles à l’aéro, que nous avons perdu une tonne d’appui. Malheureusement nous étions derrière (Max) Chilton et il n’a aucun respect pour les monoplaces dans le tour du leader. Avec la bannière sur l’aileron, je ne sais pas si nous aurions pu gagner plus de positions. Je pense que nous avons montré notre compétitivité. Nous avons découvert après les qualifications un problème qui a fait que nous n’avions pas le bon rythme, en revanche, en course il était meilleur que ce que le résultat indique. Maintenant nous devons prendre la direction d’Austin et nous servir de chaque jour, de chaque tour de chaque séance et espérer que nous serons devant. »

SIMON PAGENAUD (n°22 – Menards – Team Penske – Chevrolet), septième du Grand Prix of St. Petersburg : « La monoplace était phénoménale aujourd’hui. C’est dommage de ne pas avoir pu faire un tour supplémentaire lors des qualifications hier, ce qui nous a mis plus loin sur la grille. Être capable de remonter dans le peloton avec ce niveau de compétition était assez incroyable. Dans les stands les gars ont fait de l’excellent travail avec des arrêts rapides. Nous débutons bien la saison 2019. »

COLTON HERTA (n°88 – Harding Steinbrenner Racing – Honda), huitième  du Grand Prix of St. Petersburg : « Quelle course avec des hauts et des bas. Nous avons pris un mauvais départ, j’ai tapé le mur après une relance et perdu quelques positions. Nous étions dix-septièmes à un moment. Après cela nous avons trouvé le bon rythme et nous avons commencé à gagner des positions lorsque tout le monde s’est arrêté. Une huitième place n’est pas si mal pour la première course de la saison. Les gars ont fait du très bon travail tout le week-end et je suis très heureux de cette monoplace. Je suis impatient d’être à la prochaine course. »

SANTINO FERRUCCI (n°19 – David Yurman – Dale Coyne Racing – Honda), neuvième  du Grand Prix of St. Petersburg : « Nous avons trouvé quelque chose lors du warm-up du matin qui était inattendu et cela a fonctionné pour la course. Notre ingénieur, Michael Cannon, a effectué une stratégie brillante et j’ai dû économiser énormément de carburant. Nous terminons dans le top 10, ce qui était l’objectif. Je suis très heureux du résultat d’aujourd’hui, notamment en considérant d’où nous partions. »

JACK HARVEY (n°60 – AutoNation/Sirius XM – MSR w/ Arrow SPM – Honda), dixième du Grand Prix of St. Petersburg : « Au final c’est un très bon week-end. Nous avons notre meilleur résultat à l’arrivée, mais aussi notre meilleure qualification. Naturellement, lorsque vous vous qualifiez bien, les attentes sont plus élevées pour la course. Nous ne pouvons pas le dire, car nous enregistrons notre meilleur résultat, mais la monoplace manque de rythme. Les gars ont fait du très bon travail tout au long du week-end. Nous nous sommes qualifiés septièmes et terminons dixièmes. Avant le début de la saison, nous nous disions que nous voulions nous qualifier dans le top 12 et terminer dans le top 10, c’est donc une grande course pour nous. »

[ngg src= »galleries » ids= »244″ display= »basic_thumbnail » slideshow_link_text= »Firestone Grand Prix of St. Petersburg – Les photos »]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.