Première victoire dans le chaos de Talladega pour Chase Elliott

Présent dans les premières positions tout au long de la course, Chase Elliott s’impose pour la première fois de sa carrière sur le Talladega Superspeedway en Monster Energy NASCAR Cup Series. Le pilote de la Hendrick Motorsports remporte sa première victoire de la saison, sa quatrième en carrière.

C’est sous les hourras de la foule que Chase Elliott a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur sous le drapeau à damier. Mais outre l’euphorie de la victoire du pilote le plus populaire, l’inquiétude concernait Kyle Larson, victime d’un très gros accident dans la ligne droite arrière lors du dernier tour de la course. Après avoir tapé le mur intérieur, le pilote de la Chip Ganassi Racing est parti en tonneaux, mais a pu sortir de l’épave qui lui servait de voiture.

Devant la violence du choc et le nombre de pilotes impliqués dans le dernier tour, les officiels prennent la décision de sortir le drapeau jaune, ce qui fige les positions alors que les leaders amorcent seulement le virage n°3.

Chase Elliott s’impose finalement devant son coéquipier Alex Bowman pour le cinquième doublé de l’histoire de la Hendrick Motorsports à Talladega. Le rookie Ryan Preece devance Joey Logano et Daniel Hemric pour le top 5. Cette victoire, la première pour Chevrolet en 2019 est également la première d’une écurie autre que la Team Penske ou la Joe Gibbs Racing et ce alors que dix courses ont déjà été courues.

« Nous avions un plan et l’avons parfaitement exécuté. C’est un endroit particulier pour moi ici, c’est presque comme une course à la maison. C’était une journée folle. « 

Chase Elliott

Kurt Busch, Ryan Newman, Brendan Gaughan, Aric Almirola et Kyle Busch sont dans le top 10.

Si Ford et Toyota avaient l’habitude de travailler ensemble à Daytona et Talladega ces dernières années, Chevrolet a décidé de faire de même dans l’Alabama ce dimanche pour un résultat plus que payant.

Malgré l’utilisation d’un nouveau système de bridage pour cette course de Talladega, une entretoise conique remplaçant la plaque de restriction, la course a été plutôt calme et ce malgré une grande majorité de la course passée à deux lignes de front. Si un premier accident a éliminé des pilotes tels que Michael McDowell, Denny Hamlin, Kevin Harvick ou encore Clint Bowyer, il faudra attendre les sept derniers tours avoir un accident qui éliminera d’autres pilotes de manière définitive de la lutte à la victoire finale, après une poussette d’Aric Almirola sur Chris Buescher qui terminera sa course dans le mur avant d’être percuté par Matt DiBenedetto.

Entre les deux, des dépassements, des poussettes, du travail entre pilotes d’une même équipe ou d’un même constructeur et des victoires de Ty Dillon et Chase Elliott lors des deux premiers segments.

La prochaine course de la saison se disputera dimanche prochain sur le Dover International Speedway dans le Delaware et Kyle Busch sera toujours le leader du championnat.

Qualifications
Grille de départ
Résultat
Classement pilotes
Classement propriétaires

[ngg src= »galleries » ids= »267″ display= »basic_thumbnail » slideshow_link_text= »GEICO 500 – Les photos »]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.