Simon Pagenaud : « C’est l’heure de briller »

Installé à Indianapolis depuis neuf ans maintenant, le Français Simon Pagenaud attend avec impatience le double rendez-vous de l’Indianapolis Motor Speedway.

Après quatre courses disputées (St. Petersburg, Austin, Barber et Long Beach – ndlr), Simon Pagenaud ne pointe qu’à la onzième place du classement général avec 87 points et est le moins bien classé des trois pilotes de la Team Penske, puisque Will Power occupe le sixième rang avec 93 points, alors que Josef Newgarden est leader avec 166 unités.

C’est à Long Beach lors de la quatrième course disputée que le Français a signé son meilleur résultat en 2019, une sixième place sous le drapeau à damier. Septième en ouverture de saison à St. Petersburg et neuvième à Barber, il n’a quitté qu’une seule fois le top 10, c’était sur le tracé d’Austin avec une dix-neuvième place.

« J’adore vraiment Indianapolis, car je vis là-bas depuis neuf ans. On se croirait à la maison. J’attends ces courses depuis l’an dernier. »

Simon Pagenaud

Le pilote de la Dallara n°22 de la Team Penske compte sur l’épreuve d’Indianapolis pour redresser la barre et ainsi donner un nouveau souffle à sa saison à l’entame du deuxième quart du championnat 2019.

Vainqueur à deux reprises en 2014 et 2016 de l’INDYCAR Grand Prix, le Français est l’un des deux vainqueurs sur le tracé routier de l’Indianapolis Motor Speedway, l’autre étant son coéquipier Will Power.

« Nous avons beaucoup de succès lors de l’INDYCAR Grand Prix avec deux victoires ici. C’est l’heure de briller. »

Simon Pagenaud

Toujours parti dans le top 10 à Indianapolis, Simon Pagenaud a toujours terminé dans les dix premiers lorsqu’il a pu rallier l’arrivée. En 2015, pour sa première course à Indianapolis avec la Team Penske il a été contraint à l’abandon sur problème de boîte de vitesse terminant bon dernier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.