Ils ont dit… – Les déclarations du top 10 à Indianapolis

Retrouvez un condensé des déclarations des pilotes qui ont terminé dans le top 10 de la dernière épreuve disputée en NTT IndyCar Series.

SIMON PAGENAUD (n°22 – Menards – Team Penske – Chevrolet), vainqueur de l’INDYCAR Grand Prix : « La monoplace était incroyable. C’était étrange, je pensais que certains économisaient du carburant, mais en fait non, ils ne le faisaient pas. Quand il s’est mis à pleuvoir, je n’avais aucune connaissance de la piste dans ces conditions, aucune connaissance de nos réglages pour la pluie. »

SCOTT DIXON (n°9 – PNC Bank – Chip Ganassi Racing – Honda),  deuxième de l’INDYCAR Grand Prix : « C’était difficile. Je savais que j’aurais des difficultés avec l’avant, mais je ne savais pas pourquoi l’équilibre était ainsi, mais j’avais le sentiment d’avoir besoin de six tours d’ajustement sur l’aileron avant. Je pensais que nous pourrions réduire l’écart, mais plus j’attaquais, pire étaient les pneumatiques. C’était une course difficile. Félicitations à Simon (Pagenaud), il a fait une sacrée course et c’est bien de le revoir sur la Victory Lane. »

JACK HARVEY (n°60 – AutoNation/Sirius XM – Michael Shank Racing – Honda), troisième de l’INDYCAR Grand Prix : « Je me souviendrai de ce jour pendant très longtemps. C’est incroyable de terminer sur le podium. J’ai l’impression que l’attente a été longue. J’apprécie cet endroit. »

MATHEUS LEIST (n°4 – ABC Supply – AJ Foyt Racing – Chevrolet), quatrième de l’INDYCAR Grand Prix : « C’est notre meilleur résultat. C’est un endroit incroyable pour décrocher son meilleur résultat. C’était une fois encore une course difficile, à l’image du week-end. Nous continuons de travailler pour nous améliorer. »

SPENCER PIGOT (n°21 – Ed Carpenter Racing – Chevrolet), cinquième de l’INDYCAR Grand Prix :  »
C’était vraiment une course piégeuse. J’y ai pris beaucoup de plaisir et j’ai pu dépasser beaucoup de gars sur le sec et je pense que notre rythme était bon. La pluie a mené toute la course. L’équipe a pris la bonne décision de monter les (pneumatiques) pluie. La Ed Carpenter Racing a fait un travail incroyable et je tiens à remercier toute l’équipe, Autogeek et Chevrolet pour le travail. « 

ED JONES (n°20 – Preferred Freezer Services Scuderia Corsa – Ed Carpenter Racing – Chevrolet), sixième de l’INDYCAR Grand Prix : « Nous ne savions pas à quoi nous attendre avec la pluie, alors nous ne voulions pas passer aux stands au mauvais moment. Ce n’était pas trop mal lorsque la pluie était fine, car les monoplaces aidaient à sécher la piste. La neutralisation à la fin a rendu la fin de course intéressante. « 

WILL POWER (n°12 – Verizon – Team Penske – Chevrolet), septième de l’INDYCAR Grand Prix « Je ne sais vraiment pas quel était notre plus gros problème aujourd’hui. La stratégie était la bonne pour récupérer les positions perdues en piste. Nous étions raisonnables sous la pluie, mais sur le sec nous n’étions pas assez bons, puis j’ai fait une erreur. C’était une journée difficile, mais bravo à Simon. C’est drôle que seuls Simon et moi ayons gagné cette épreuve. »

FELIX ROSENQVIST (n°10 – NTT DATA – Chip Ganassi Racing – Honda), huitième de l’INDYCAR Grand Prix : « C’était une course difficile avec beaucoup de choses. Nous avons eu un peu de malchance, fait des erreurs ça et là. Je pense que notre principale difficulté vient du fait que nous avons eu des soucis avec la dégradation des pneumatiques. »

GRAHAM RAHAL (n°15 – TOTAL – Rahal Letterman Lanigan Racing – Honda), neuvième de l’INDYCAR Grand Prix : « Nous avons eu un peu de chance avec la stratégie, nous aurions dû nous arrêter avec tout le monde, nous ne l’avons pas fait. Sous la pluie, je n’arrivais pas à faire fonctionner les pneumatiques du train avant correctement. La monoplace était extrêmement survireuse,ce qui fait que je n’ai pas pu conserver l’avantage sur certains en fin de course. »

SANTINO FERRUCCI (n°19 – ClyDel Manufacturing – Dale Coyne Racing – Honda), dixième de l’INDYCAR Grand Prix : « Je ne peux pas me plaindre avec une dixième place aujourd’hui. Nos ingénieurs ont fait de l’excellent travail, nous avions une sacrée monoplace. Je n’avais pas d’expérience avec cette monoplace sous la pluie, cela m’a demandé un temps d’adaptation. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.