Felix Rosenqvist première victime du virage n°2 en 2019

Il a fallu attendre la deuxième journée d’essais pour que le virage n°2 fasse sa première victime de l’année en IndyCar et c’est Felix Rosenqvist qui est sorti violemment, fort heureusement, sans gravité pour le pilote de la Chip Ganassi Racing.

Gros choc pour Felix Rosenqvist peu après l’entame de la dernière heure d’essais. Le pilote de la Chip Ganassi Racing a perdu le contrôle de sa monoplace dans le virage n°2 et a tapé le mur extérieur avant de traverser la piste et d’être évité par ceux qui le suivaient, notamment de peux par Will Power, pour terminer sa course dans le mur intérieur.

Sorti de sa monoplace par ses propres moyens, Felix Rosenqvist est passé au centre médical du circuit pour des examens médicaux obligatoires suite à un tel accident, avant de donner sa version des faits à un journaliste de NBC Sports Gold.

« Je vais bien. J’étais derrière Colton (Herta), j’essayais de piloter la monoplace dans le trafic, puis il y a eu un changement brutal et la monoplace est devenue très survireuse. Je n’ai pas pu réagir. Mon équipe a construit une excellente monoplace, je dois analyser ce qui est arrivé et je ne suis pas sûr d’être descendu sur le vibreur. »

Felix Rosenqvist

Après avoir visionné un ralenti de l’accident, le Suédois a indiqué qu’il pensait peut-être être top lent, ce qui expliquerait son décrochage. De son côté Will Power s’est estimé chanceux de ne pas toucher son rival, car il ne pouvait discerner quoi que ce soit dans la fumée.

« C’est n’est pas beau à voir. Je suis heureux que tout le monde s’en soit sorti et que je ne l’ai pas touché et c’est bien qu’il soit sorti et que tout aille bien. »

Will Power

L’accident de Felix Rosenqvist

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.