Kyle Larson remporte le million de dollars de la All-Star

Vainqueur du Monster Energy Open quelques heures plus tôt, Kyle Larson a doublé la mise en remportant lea Monster Energy NASCAR All-Star Race disputée sur le Charlotte Motor Speedway.

Qualifié pour la All-Star grâce à sa victoire dans le troisième et dernier segment de l’Open, la course qualificative, Kyle Larson est allé chercher une victoire de prestige et le million de dollars qui va avec. Il devient le premier vainqueur de l’Open à remporter la All-Star et le quatrième vainqueur de la All-Star a avoir acquis sa place grâce à l’Open.

« C’est incroyable. Nous avons eu de bons restarts sur la fin. Le 18 nous a bien aidé sur le dernier restart. C’est incroyable. J’étais proche à plusieurs reprises. »

Kyle Larson

Alors que la tension est montée crescendo jusqu’au début du quatrième segment, les douze derniers tours de la course ont été disputés sans la moindre neutralisation et Kyle Larson est allé décrocher sa toute première victoire dans cette épreuve hors championnat.

Sous le drapeau à damier, Kyle Larson devance Kevin Harvick, Kyle Busch, Joey Logano, Bubba Wallace, Aric Almirola, Austin Dillon, Alex Bowman, William Byron et Martin Truex Jr. pour le top 10.

À l’issue de la course une bagarre a éclaté entre Ryan Newman et Clint Bowyer, tout d’abord sur la piste lors du tour de décélération, puis dans la voie des stands, les deux pilotes ont été convoqués aux camion des officiels pour s’expliquer sur cette altercation.

Dès le drapeau vert Clint Bowyer se fait surprendre par Kevin Harvick et Kyle Busch. Les champions 2014 et 2015 de la première division de la NASCAR vont alors s’affirmer comme les deux hommes forts de ce début de course.

À onze tours de la fin du premier segment, Kyle Busch parviendra à trouver l’ouverture sur Kevin Harvick pour prende les commandes de la course.

Une crevaison d’Erik Jones suite à un contact avec le mur sera à l’origine de la première neutralisation de la course et d’un Overtime pour ce premier segment. Alors que tous les pilotes passent par la voie des stands pour chausser le deuxième des quatre trains de pneumatiques neufs prévus pour la course, Brad Keselowski est le seul à rester en piste.

Kyle Busch remporte finalement le premier segment devant Kevin Harvick et Clint Bowyer, alors que Brad Keselowski est passé de la première à la seizième place en deux tours.

Dès le deuxième tour du deuxième segment, Ryan Newman part à la faute suite à un contact avec Bubba Wallace ce qui est à l’origine de la troisième neutralisation de la course.

Dès la relance Kevin Harvick prend le meilleur devant Joey Logano. Le pilote de la Stewart-Haas Racing sera en mesure de prendre plus de deux secondes d’avance jusqu’à la neutralisation de fin de segment.

Clint Bowyer relance la course en tête après n’avoir pris que deux pneumatiques lors de l’arrêt précédent, contrairement à tous ses rivaux, mais cela n’a pas suffit pour conserver l’avantage, notamment sur Joe Logano qui s’en est allé chercher la victoire dans le troisième segment devant Chase Elliott et William Byron et ce malgré une neutralisation à mi-parcours du fait d’un incident impliquant Austin Dillon.

Joey Logano, Chase Elliott, Erik Jones et Kyle Busch restent en piste alors que tous les autres pilotes passent par la voie des stands. Ryan Blaney et Aric Almirola sont respectivement pénalisés pour avoir roulé sur trop d’emplacements et des mécaniciens arrivés trop tôt sur l’emplacement.

Le quatrième et dernier segment débute sur un rythme endiablé avec des pilotes à quatre de front pendant deux tours, mais un accident de Denny Hamlin suite à une crevaison va faire redescendre la pression pendant quelques instants.

À douze tours du but c’est Erik Jones qui est à l’origine d’une nouvelle neutralisation lors de laquelle seuls Joey Logano et Ryan Blaney passent par les stands.

Qualifications
Grille de départ
Résultat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.