Josef Newgarden danse avec la pluie à Detroit

Josef Newgarden a résisté à Alexander Rossi dans les derniers tours de la course pour remporter sa seconde course cette saison et reprendre les commandes du championnat en NTT IndyCar Series.

Lors de l’ultime relance de la course Josef Newgarden et Alexander Rossi se sont échappés du reste du peloton et ont pu s’expliquer pour la victoire finale, mais le pilote Andretti Autosport, n’a rien pu faire face à son rival de la Team Penske qui remporte sa seconde victoire de la saison après son succès acquis à St. Petersburg en ouverture de la saison.

« Quel décision de Tim (Cindric). Notre monoplace était incroyable. C’est un endroit incroyable qui se bonifie avec le temps. Je suis très heureux que nous ayons pu gagner ici. »

Josef Newgarden

Josef Newgarden coupe la ligne d’arrivée en première position devant Alexander Rossi. Takuma Sato est troisième à plus de dix secondes. Suivent Felix Rosenqvist et Ryan Hunter-Reay pour le top 5. Le pilote de la Team Penske reprend les commandes du championnat avec 25 points d’avance sur Simon Pagenaud et 33 sur Alexander Rossi.

À cause d’une forte pluie avant le départ théorique de la course, les officiels ont pris la décision de retarder le départ de la course et de modifier son format. De 70 tours, la course est passée à une course au temps de 75 minutes.

Lancée sous régime de drapeau jaune, un incident dès le premier tour sous drapeau vert a contraint les officiels à sortir le drapeau jaune pour une dizaine de minutes avant une nouvelle relance.

Sur une piste piégeuse, mais avec une trajectoire séchante, les équipes ont choisi de monter des pneumatiques secs lors de l’unique passage par la voie des stands. Pour la Team Penske la course s’est quelque peu compliquée avec une pénalité pour Will Power pour avoir touché un équipement, alors que pour Josef Newgarden le doute a longtemps subsisté de savoir s’il avait suffisamment de carburant pour rallier l’arrivée et ce alors qu’il occupe la première place devant Alexander Rossi.

Le vainqueur de St. Petersburg en ouverture de saison a alors dû limiter sa consommation en carburant , notamment en n’utilisant pas son push-to-pass.

Avec une piste mouillée hors trajectoire et des pilotes en pneumatiques secs, les manœuvres de dépassement se sont faites rares, mais cela n’a pas empêché certains pilotes à commencer par Takuma Sato de mener à bien certains dépassements.

Sur la piste, Scott Dixon s’est fait piéger en mordant trop à l’intérieur dans un virage, ce qui l’a envoyé dans le mur extérieur et créé une neutralisation. Quelques minutes plus tard, c’est Matheus Leist qui se fait surprendre, pour le même résultat, à savoir une nouvelle intervention de la voiture de sécurité.

Qualifications
Résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.