Scott Dixon vainc le signe indien à Detroit !

Sur les terres de Chevrolet, c’est Honda qui triomphe lors de la seconde course du Chevrolet Detroit Grand Prix grâce à la victoire de Scott Dixon, sa première cette saison en NTT IndyCar Series.

Depuis le début de la saison 2019, Scott Dixon tournait autour de la victoire, le Néo-zélandais a finalement remporté sa première victoire de la saison, son premier succès depuis Toronto la saison dernière au terme d’une stratégie encore une fois parfaitement maîtrisée par les hommes de la Chip Ganassi Racing.

« C’était une situation compliquée de garder les pneumatiques en température. C’était une journée difficile hier et un gros mal de tête ce matin. Nous avons gagné à Detroit, c’est incroyable. »

Scott Dixon

Sous le drapeau à damier, Scott Dixon devance Marcus Ericsson, Will Power, Ryan Hunter-Reay, Alexander Rossi, Marco Andretti, Graham Rahal, Zach Veach, Sébastien Bourdais et Santino Ferrucci.

Si Josef Newgarden conserve l’avantage sur Alexander Rossi et Zach Veach au départ, un accident impliquant Simon Pagenaud, Felix Rosenqvist, Tony Kanaan et Matheus Leist dans le premier tour est à l’orgine de la première neutralisation de la course.

Les leaders s’engouffrent dans la voie des stands et le grand perdant de cette manœuvre n’est autre que Zach Veach. Le pilote de la Andretti Autosport perd de nombreuses places en étant trop lent à repartir de son emplacement. Tous les pilotes qui se sont arrêtés lors de cette neutralisation sont alors sur une stratégie à trois arrêts au contraire de ceux restés en piste comme Scott Dixon, Spencer Pigot, Graham Rahal, Max Chilton et Santino Ferrucci, qui tablent sur deux arrêts.

Scott Dixon conserve les commandes jusqu’au quinzième tour et la dégradation subite de ses pneumatiques tendres qui lui font perdre près de quatre seconde au tour par rapport à ses rivaux en pneumatiques durs. Le Néo-zélandais s’arrête juste avant une neutralisation causée par un spectaculaire accident impliquant Spencer Pigot et Sébastien Bourdais dans la ligne droite avant au niveau de l’entrée des stands. Si le pilote de la Ed Carpenter Racing a été contraint à l’abandon, le pilote de la Dale Coyne Racing a pu rallier son stand au ralenti et après deux interventions de ses mécaniciens, il parvient à poursuivre la course tout en restant dans le tour du leader.

Alors que Santino Ferrucci étire son premier relai au maximum, un accident impliquant James Hinchcliffe, Josef Newgarden et Alexander Rossi est à l’origine d’une nouvelle neutralisation. Le pilote de la Andretti Autosport est celui qui s’en sort le mieux.

À l’issue de cette neutralisation, c’est Scott Dixon qui relance la course en tête devant le rookie Marcus Ericsson et Takuma Sato.

James Hinchcliffe sera à l’orgine d’une nouvelle neutralisation à quinze tours du drapeau à damier, alors qu’à six tours de la fin, Felix Rosenqvist sort violemment dans le premier virage. Cette fois, les officiels sortent le drapeau rouge, afin de permettre un maximum de tours sous drapeau vert pour terminer cette huitième course de la saison.

sef Newgarden quitte Detroit avec quinze points d’avance sur Alexander Rossi, 25 sur Simon Pagenaud et 52 sur Scott Dixon. La prochaine course se déroulera samedi prochain, en nocturne, sur le Texas Motor Speedway.

Qualifications
Résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.