NASCAR GP Czechia Preview : Les NASCAR Whelen Euro Series mettent le cap à l’Est

La saison 2019 en NASCAR Whelen Euro Series atteindra la mi-parcours ce week-end avec une toute nouvelle épreuve disputée en République tchèque, la toute première en Europe de l’Est dans l’histoire de ce championnat. Le NASCAR GP Czechia se déroulera sur le magnifique Autodrom Most, situé à une heure de Prague.

La République tchèque est le huitième pays à accueillir une course de NASCAR en Europe depuis la création des NASCAR Whelen Euro Series en 2012 et l’Autodrom Most est le quatorzième circuit à intégrer le calendrier. Avec ses 4,222 kilomètres de longueur, le tracé au 21 virages est également très vallonné ce qui en fait une piste qui sera un réel défi, tant pour les pilotes que les écuries.

31 voitures et 57 pilotes seront présents pour la première édition du NASCAR GP Czech Republic.

En division ÉLITE 1, le champion en titre Alon Day arrivera en République tchèque avec trois victoires, six top-5 et une avance de 19 points sur Stienes Longin. Après deux deuxièmes places au Royaume-Uni, le Belge est en train de devenir le principal rival de Day. Nicoló Rocca prend la troisième place à Loris Hezemans et est à la recherche de sa première victoire depuis son retour à temps complet dans la discipline.

Most sera une découverte pour la majorité de la grille et offrira donc une occasion en or de réduire l’écart entre les leaders, à commencer par le triple champion Ander Vilariño. L’Espagnol cherche à réduire son déficit de 55 points. L’ancien champion du Monde de Formule 1, Jacques Villeneuve est neuf points derrière l’Espagnol. Alexander Graff, Frédéric Gabillon, Marc Goossens et Romain Iannetta complètent le top 10 du championnat ÉLITE 1.

Lasse Sørensen est devenu le premier double vainqueur en ÉLITE 2 à Brad Hatch avec deux courses spectaculaires et sera sûrement l’homme à battre à Most. Le Danois occupe le cinquième rang, tandis que  Giorgio Maggi et Vittorio Ghirelli s’écharpent pour la tête du championnat avec un écart de quatre points à l’aube de la septième épreuve de la saison. Advait Deodhar et Pierluigi Veronesi suivent.

Les positions six à dix sont occupées par trois rookies et deux vétérans. Myatt Snider, Andre Castro et Justin Kunz sont à la recherche de leur première victoire en NASCAR Whelen Euro Series alors que Nicholas Risitano espère progresser après avoir remporté la seconde course Valencia. Dixième, Scott Jeffs voudra confirmer la bonne impression laissée à Brands Hatch, alors que Florian Venturi est onzième.

Les qualifications et toutes les courses du NASCAR GP Czechia seront diffusées en direct sur Fanschoice.tv, la chaîne YouTube et la page Facebook des NASCAR Whelen Euro Series, Motorsport..tv et de nombreux sites internet.

Division ÉLITE 1

Martin Doubek de retour à la maison – Après avoir manqué le week-end de Brands Hatch en raison d’une blessure au genou, Martin Doubek revient derrière le volant pour sa course à domicile. Le pilote de la Hendriks Motorsport âgé de 24 ans pilotera la Ford Mustang n°7 dans les deux divisions à Most.

La lutte entre Rocca et Hezemans reprend – Rocca et Hezemans se sont échangés la première place du Junior Trophy et c’est maintenant l’Italien qui mène avec quatre points d’avance sur le Néerlandais. Gianmarco Ercoli a pris le meilleur sur Salvador Tineo pour la troisième place à Brands Hatch, mais tous deux sont à plus de cinquante points du leader.

Tuomaala domine le Challenger Trophy – Deux victoires lors des deux courses disputées au Royaume-Uni ont conforté Henri Tuomaala en tête du Challenger Trophy. Le pilote Memphis Racing compte 23 points d’avance sur un groupe de quatre pilotes dont fait partie Dario Caso, le vainqueur de ce trophée en 2016.

Division ÉLITE 2

Waden prend la tête du Legend Trophy – Le classement du Legend Trophy a changé de leader à Brands Hatch avec la prise de pouvoir de Ian Eric Waden dans ce trophée réservé aux plus de 40 ans. Il arrive au NASCAR GP Czechia avec deux points d’avance sur Mirco Schultis et sept sur Michael Bleekemolen.

Trois débutants sur le devant de la scène – trois rookies – Giorgio Maggi, Vittorio Ghirelli et Advait Deodhar – dominent le classement ÉLITE 2. La dernière fois qu’une pareille situation s’est produite, c’était en fin de saison 2015 avec Guillaume Dumarey qui avait remporté le titre devant Philipp Lietz et Thomas Ferrando.

23 avec au moins un top 10 – Pas moins de 23 des 34 pilotes ont signé au moins un top 10 lors des six premières courses de la saison, ce qui témoigne une fois encore du caractère imprévisible de cette division. Sur ces 23 pilotes, quatorze ont au moins une arrivée dans les cinq premiers.

D’après le communiqué officiel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.