Le bon coup de Josef Newgarden en Iowa !

Le leader du championnat NTT IndyCar Series a survolé la douzième course de la saison disputée sur l’Iowa Speedway.

La Team Penske était sur sa propre planète lors de la course nocturne disputée sur l’Iowa Speedway et ce n’est pas la pluie qui a retardé le départ de la course qui a changé la donne. Malgré une petite erreur dans la voie des stands lors de son dernier arrêt, Josef Newgarden n’a jamais été inquiété, alors que Will Power a été pénalisé pour une mauvaise entrée dans la voie des stands lors du dernier arrêt, alors qu’il tentait de gagner le maximum de temps sur son coéquipier.

L’accident d’Ed Carpenter dans les quarante derniers tours de la course, ne remet pas en cause la domination de Josef Newgarden, qui malgré des pneumatiques plus usés que ses rivaux, parvient à les contenir dans les derniers tours.

Malgré une monoplace horrible toute la course, Scott Dixon fait partie des pilotes qui rentrent aux stands lors de la dernière neutralisation pour chausser des gommes neuves. Une stratégie payante de la part de son ingénieur Mike Hull, puisque le quintuple champion de la discipline remonte en deuxième position, mais il ne parvient pas à combler l’écart sur Josef Newgarden.

« C’est super d’être de retour sur la Victory Lane. Merci à Chevrolet, ils ont fait un travail incroyable, tout comme la Team Penske, c’est un travail d’équipe. Hier je savais que nous avions la monoplace pour faire la pole, mais nous l’avons manquée, pas aujourd’hui. Il fallait trouver le bon rythme, gérer les pilotes retardataires et économiser les pneumatiques. »

Josef Newgarden

Josef Newgarden s’impose finalement devant Scott Dixon, alors que la course s’est terminée à 1 h 15 du matin en heure locale. James Hinchcliffe prend la troisième place devant Simon Pagenaud et Spencer Pigot pour le top 5.

Alexander Rossi termine sixième devant Zach Veach, Graham Rahal, Sébastien Bourdais et Tony Kanaan pour le top 10.

La semaine prochaine, l’IndyCar sera dans l’Ohio, sur le Mid-Ohio Motorsports Park de Lexington pour la treizième épreuve de la saison. Josef Newgarden abordera cette course routière avec vingt-neuf points d’avance sur son dauphin au championnat, Alexander Rossi. Simon Pagenaud reste en troisième position devant Scott Dixon.

Retardée de plusieurs heures à cause de deux orages qui se sont abattus sur l’Iowa Speedway, la douzième course de la saison en NTT IndyCar Series a finalement pu débuter peu avant 23 h 00 en heure locale.

Dès le drapeau vert Will Power prend le meilleur sur son coéquipier Simon Pagenaud, alors que Takuma Sato surprend Josef Newgarden pour la troisième place. Le Japonais prendra même brièvement la deuxième place au Français, avant de rétrograder derrière le trio de la Team Penske.

Sage Karam est le premier pilote à partir à la faute après seize tours à la sortie du dernier virage. Le pilote Carlin emmène avec lui le rookie Felix Rosenqvist. Les deux pilotes peuvent passer par les stands pour réparer et ainsi poursuivre la course.

Alors que Will Power s’affirme comme l’homme fort du début de course, Scott Dixon ne cesse de plonger dans la hiérarchie, la faute à une monoplace trop sous-vireuse.

Dans le trafic, Josef Newgarden prend les commandes de la course, juste avant une nouvelle intervention de la voiture de sécurité, cette fois-ci à cause de… la pluie qui contraint les officiels à sortir le drapeau rouge.

Takuma Sato est le premier pilote à s’arrêter aux stands sous drapeau vert, une vingtaine de tours avant ses rivaux. Une stratégie payante pour le japonais qui remonte à la troisième place derrière Josef Newgarden et Will Power, les deux pilotes de la Team Penske continuant d’évoluer sur une autre planète avec seulement les neuf premiers pilotes dans le tour du leader au passage de la mi-course.

Takuma Sato poursuit sur sa stratégie et est donc le premier à s’arrêter une seconde fois sous drapeau vert, mais alors qu’il revient sur Will Power pour se dédoubler, il lève le pied à la sortie du virage n°4 et se fait percuter par Sage Karam, ce qui créé la troisième neutralisation de la course et envoie tous les leaders dans les stands sous régime de neutralisation et ressert drastiquement les écarts.

Le pilote de la Carlin est contraint à l’abandon sur cet incident, son second de la course, du fait d’un problème de suspension à l’avant droit à la suite du contact entre les deux monoplaces.

Le drapeau vert est brandi au tour 200 avec seize pilotes dans le même tour et avec un arrêt à faire pour l’ensemble du peloton afin de rallier l’arrivée. Les trois pilotes de la Team Penske aux trois premières places.

Qualifications
Résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.