Kevin Harvick s’impose enfin en 2019 !

Depuis la seconde course du Texas en fin de saison 2018 que Kevin Harvick ne s’était plus imposé en Monster Energy NASCAR Cup Series. Le champion 2014 de la division reine de la NASCAR conserve son titre dans le New Hampshire.

Denny Hamlin l’a reconnu en interview, il n’a pas fait ce qu’il fallait pour gagner. Alors qu’il est revenu sur Kevin Harvick comme un boulet de canon dans les cinq derniers tours de la course, il voulait pousser Kevin Harvick hors de la trajectoire pour passer, mais sa tentative a échoué, offrant la vcitoire à Kevin Harvick, sa première cette saison en Monster Energy NASCAR Cup Series.

Dans les deux derniers virages, Kevin Harvick a choisi de protéger l’intérieur et malgré un nouveau contact entre les deux voitures, Denny Hamlin n’a pas été en mesure de passer. Le pilote de la Stewart-Haas Racing remporte sa quarante-sixième victoire dans la division reine de la NASCAR.

« Je ne pensais que nous avions la meilleure voiture pour nous imposer, mais Rodney (Childers) a pris les bonnes décisions. Je savais qu’il tenterait quelque chose. J’étais sur les freins et j’essayais de rester droit, puis j’ai bloqué l’intérieur. »

Kevin Harvick

Kevin Harvick devient le neuvième vainqueur différent cette saison. Il s’impose devant Denny Hamlin, Erik Jones, Ryan Blaney, Matt DiBenedetto, Martin Truex Jr, Ryan Newman, Kyle Busch, Joey Logano et Brad Keselowski pour le top 10.

Lors des deux premiers segments de la course, Kyle Busch s’est affirmé comme l’homme fort et ce ne sont pas les soucis rencontrés par Austin Dillon qui l’ont dérangé. S’il a dominé et remporté le premier segment, il a également dominé le suivant, mais n’a pu l’emporter, la faute à une neutralisation tardive suite à un accident de Ricky Stenhouse Jr.

Parti de l’arrière du peloton du fait de l’utilisation de sa voiture de réserve Denny Hamlin occupe les commandes de la course au début du dernier segment de la course, devant Kevin Harvick qui court après sa première victoire de la saison et est le tenant du titre de cette épreuve.

Au tour 215 Kyle Busch tape le mur extérieur à la suite d’un problème de pneumatiques et les officiels sortent immédiatement le drapeau jaune, ce qui permet à tout le peloton de passer par la voie des stands pour chausser quatre gommes neuves. Denny Hamlin conserve les commandes de la course.

Dès la relance, Kyle Larson part à la faute dans le premier virage sur une tentative de dépassement audacieuse sur Alex Bowman après que ce dernier a bloqué le pilote de la Chip Ganassi Racing dans la ligne droite avant, ce qui conduit à une nouvelle neutralisation.

Kyle Larson sera à l’origine d’une nouvelle neutralisation à une quarantaine de tours de la fin de l’épreuve après une crevaison. Lors de la neutralisation, Kevin Harvick, Erik Jones et Martin Truex Jr. ne rentrent pas, alors que Deny Hamlin, Brad Keselowski, Ryan Blaney, Kurt Busch ou encore Matt DiBenedetto ne prennent que deux pneumatiques.

Malgré des pneumatiques plus anciens, Kevin Harvick a résisté à Denny Hamlin qui n’a jamais été en mesure de porter la moindre attaque sur le pilote de la Stewart-Haas Racing, jusque dans le dernier tour.

Dimanche prochain la première division de la NASCAR sera à Pocono pour la seconde course de la saison sur cette piste. Joey Logano arrivera en Pennsylvanie en tant que leader du championnat avec trois points d’avance sur Kyle Busch.

Qualifications
Grille de départ
Résultats
Classement pilotes
Classement propriétaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.