Will Power s’impose à Pocono

Un accident dès le départ, des éclairs et finalement la pluie, la course de Pocono en IndyCar a tout connu et n’a pu aller à son terme. Leader après 128 tours, Will Power est déclaré vainqueur.

C’est finalement un orage après 128 tours couverts qui aura eu raison de la fin de course des ABC Supply 500 sur le Pocono Raceway. Des écalirs étant tombés à moins de sept miles du tracé, les officiels ont dû sortir le drapeau rouge pour une raison évidente de sécurité, des pilotes, des membres des équipes, mais également des spectateurs.

Leader de la course, Will Power a finalement été déclaré vainqueur, devant Scott Dixon, Simon Pagenaud, Santino Ferrucci et Josef Newgarden pour le top 5.

« La monoplace était bonne, félicitations à l’équipe. C’est l’une des saisons les plus difficiles de ma carrière. »

Will Power

Cette victoire permet à Will Power de porter à treize son nombre de saisons consécutives avec au moins une victoire en IndyCar et à la Team Penske de rester invaincue sur ovale cette saison.

Ed Carpenter prend la sixième place de la course, suivi de Sébastien Bourdais, Tony Kanaan, Graham Rahal et Charlie Kimball.

Dès le deuxième virage de la course Takuma Sato a tenté une manœuvre impossible impliquant quatre autres de ses adversaires dont Alexander Rossi, deuxième du classement général. Le pilote de la Andretti Autosport a pu compter sur le travail de ses mécaniciens qui ont réparé la monoplace en changement notamment la suspension arrière droite et la boîte de vitesse sous drapeau rouge.

Cet accident du premier tour a également impliqué Ryan Hunter-Reay, James Hinchcliffe et le rookie Felix Rosenqvist qui a tapé le grillage au-dessus du mur extérieur du virage n°2. Le pilote de la Chip Ganassi Racing a été transporté à l’hôpital pour de plus amples examens. Le rookie de la Ganassi est finalement sorti de l’hôpital peu après le passage de la mi-course.

À l’issue des premiers arrêts sous drapeau vert, le Français Simon Pagenaud conserve les commandes de la course, mais un accident de Spencer Pigot dans le virage n°2, à la suite d’une casse sur sa monoplace de la Ed Carpenter Racing, vient réduire les écarts à néant.

Une relance agressive de Will Power conduit l’Australien à prendre les commandes de la course juste avant la fin du premier quart de la course, mais le vainqueur des 500 miles en mai dernier va très rapidement reprendre les commandes de la course.

Le deuxième arrêt de la course sous drapeau vert permet à Scott Dixon de prendre les commandes de la course devant Santino Ferrucci. Gêné par James Hinchcliffe dans le virage n°3 deux tours avant de rentrer, Simon Pagenaud rétrograde derrière ses deux rivaux.

Dans le virage n°2 Colton Herta perd le contrôle de sa monoplace et est à l’origine de la troisième neutralisation. Will Power, qui ne s’était pas encore arrêté, perd très gros et c’est Scott Dixon qui relance en tête alors que la pluie menace désormais d’interrompre la course.

Juste après le passage de la mi-course, le ciel devient de plus en plus menanaçant et la nouvelle salve d’arrêts sous drapeau vert sourit à Will Power qui prend les commandes devant Scott Dixon, Simon Pagenaud, le rookie Santino Ferrucci et Josef Newgarden.

La semaine prochaine l’IndyCar sera sur le World Wide Technology Raceway at Gateway de Madison dans l’Illinois pour l’antépénultième épreuve de la saison, la dernière à se disputer sur un ovale.

Josef Newgarden abordera la course de Gateway en tant que Leader avec 35 points d’avance sur son dauphin, Alexander Rossi. Simon Pagenaud pointe à 40 longueurs, alors que Scott Dixon continue de se replacer avec 52 points de retard. Vainqueur à Pocono, Will Power reste en cinquième position, mais accuse un retard de 128 points.

Résultats

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.