Josef Newgarden a-t-il toutes les cartes en main ?

Victorieux à quatre reprises en cette saison 2019 d’IndyCar, le pilote de la Team Penske occupe la première place du classement général alors qu’il ne reste plus que deux courses à couvrir, Portland ce week-end et Laguna Seca dans trois semaines.

Josef Newgarden mène le championnat depuis l’ouverture de la saison et sa victoire dans les rues de St. Petersburg. Depuis, il n’a abandonné la tête, qu’une seule fois, c’était à l’issue des 500 Miles, mais la semaine suivante dès la première course de Detroit le champion 2017 a repris les rennes. Josef Newgarden s’est imposé à quatre reprises cette saison, à St. Petersburg, Detroit, au Texas et en Iowa, deux fois sur des tracés urbains, deux fois sur des ovales.

À l’aube des deux dernières courses de la saison, Josef Newgarden dispose de 38 points d’avance sur son coéquipier et dauphin, Simon Pagenaud. Alexander Rossi est à 46 points, alors que Scott Dixon est relégué à 70 unités. Cinquième, Will Power est encore mathématiquement éligible pour le titre, mais ses espoirs sont des plus minces. Si cette avance est conséquente, elle n’est pas décisive, d’autant que pour la finale de la saison qui sera disputée sur le WeatherTech Raceway de Laguna Seca, les points seront doublés.

Pour rester dans la course au titre, il faudra quitter Portland avec moins de 105 points de retard sur le leader du championnat.

Depuis 2008, mener le championnat à deux courses du terme, n’est pas un gage de titre. Scott Dixon en 2008 et 2018, Dario Franchitti en 2011, Will Power en 2014, Simon Pagenaud en 2016 et Josef Newgarden en 2017 ont réussi à remporter le titre en arrivant en tant que leader du championnat à deux courses du terme de la saison.

Cependant, un débours de trente points ou plus a déjà été surmonté ces dernières années. Ainsi, en 2012, Ryan Hunter-Reay a effacé trente-six points de retard sur Will Power, alors que trois ans plus tard, Scott Dixon remontait 34 points de retard pour être sacré champion. À chaque fois c’est un pilote de la Team Penske qui occupait les commandes du championnat. Ryan Briscoe en 2009, avait ouvert cette série noire pour la Team Penske en concédant plus de 25 points à Dario Franchitti lors des deux dernièrs courses de la saison pour perdre le titre.

« Nous avons gardé les commandes après Gateway et c’est très important. Maintenant que Simon (Pagenaud) a pris la deuxième place, nous allons nous travailler dur et continuer de nous battre pour le championnat. C’est excellent pour la Team Penske d’avoir deux pilotes en lice pour le titre. Nous sommes concentrés sur Portland. C’est une piste technique où nous devrons bien prendre nos marques pour ne pas perdre de terrain. Ce sera une course très difficile pour tout le monde, mais plus particulièrement pour les prétendants au titre. »

Josef Newgarden

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.