Joey Logano remporte le premier segment

Le premier segment de la course d’Indianapolis en Monster Energy NASCAR Cup Series aura été des plus mouvementés et se termine sur un très gros accident d’Erik Jones et Brad Keselowski dans le virage n°2.

À moins de deux tours de la fin du premier segment, Erik Jones rate son dépassement sur Brad Keselowski et les deux pilotes s’accrochent dans le virage n°2. Brad Keselowski va encastrer sa Ford Mustang sur le mur de pneumatiques à l’intérieur du virage n°2. Le pilote de la Team Penske parvient à s’extraire par ses propres moyens de sa voiture, tout comme Erik Jones.

Devant, Joey Logano remporte le segment après avoir pris le pari de rester en piste lors de la neutralisation précédente. Il devance Kyle Larson, Kevin Harvick, Ryan Blaney, Ryan Newman, Jimmie Johnson, Kyle Busch, Denny Hamlin, Alex Bowman et Chris Buescher pour le top 10.

Auteur de sa troisième pole à Indianapolis en Monster Energy NASCAR Cup Series, Kevin Harvick conserve les commandes de la course jusqu’au premier passage par la voie des stands sous drapeau jaune après douze tours. Le drapeau jaune a été brandi par les officiels à la suite d’un léger contact avec le mur de Daniel Suárez.

Si Kevin Harvick conserve les commandes de la course à l’issue du premier arrêt, les choses se compliquent pour certains dans ce qui est la voie des stands la plus étroite de la saison. Chris Buescher joue la boule de bowling, Chase Elliott, et Bubba Wallace les quilles, Martin Truex Jr, la victime collatérale. Fort heureusement, aucun mécanicien n’a été blessé dans cet incident.

Dans cet incident, qui peut pourtant sembler anodin, Martin Truex Jr. et Chase Elliott perdront plus d’un tour à devoir effectuer des arrêts afin de réparer les dégâts occasionnés.

À l’amorce des dix derniers tours du dernier segment, Landon Cassill tape violemment le mur dans le virage n°1 à la suite d’une crevaison à l’avant droit. Malgré la violence du choc, il parvient à sortir seul de sa voiture.

Les leaders passent par la voie des stands à l’exception de Joey Logano et Ryan Newman. Jimmie Johnson est le premier à sortir des stands en ne prenant que deux pneumatiques neufs, contre quatre pour le reste du peloton.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.