Chase Elliott, du mur à la Victory Lane

Dans le mur après avoir raté une relance, Chase Elliott a remonté tout le peloton pour reprendre les commandes et s’imposer sur le Charlotte Motor Speedway Road Course en Monster Energy NASCAR Cup Series.

La première course couperet des playoffs en Monster Energy NASCAR Cup Series a rendu son verdict et Chase Elliott a réussi à remonter le peloton après une erreur lors du premier restart du dernier segment pour aller chercher la victoire. Deuxième sous le drapeau à damier, malgré une course des plus chaotique, Alex Bowman arrache sa qualification pour le prochain tour des playoffs.

Sur le Charlotte Motor Speedway Road Course de nombreux pilotes ont montré des signes de fatigue dans la voie des stands à l’issue de la course, Alex Bowman a notamment été vu par un médecin avant d’être évacué vers le centre médical du circuit. La chaleur et l’humidité aura eu raison des pilotes et des orages étaient annoncés aux abords du tracé quelques minutes après la course.

Après avoir tiré tout droit dans le mur de pneumatiques du virage n°1 lors du drapeau vert débutant le dernier segment, les chances de revoir Chase Elliott en première position étaient faibles, pourtant le pilote de la Hendrick Motorsports, grâce à une voiture très rapide et des neutralisations qui sont tombées au bon moment lui ont permis de revenir dans la lutte pour la victoire finale.

« Quelle erreur ! Quelle voiture ! Nous avions une voiture très rapide, c’est la seule raison qui nous a permis de revenir. Les neutralisations sont également tombées au bon moment. »

Chase Elliott

Chase Elliott s’impose devant Alex Bowman, Kevin Harvick, Clint Bowyer, Brad Keselowski, William Byron, Martin Truex Jr, Ryan Blaney, Jimmie Johnson et Joey Logano.

Si William Byron a dominé le premier segment, des neutralisations dans les six derniers tours ont changé la donne et permis à Kyle Larson de prendre le meilleur et remporter le segment.

Le deuxième segment a été dominé par Chase Elliott qui a ainsi assuré sa qualification pour le deuxième tour des playoffs. Bien lui en a pris, puisque le pilote de la Hendrick Motorsports rate son freinage au premier virage lors de la relance du dernier segment et va taper le mur de pneumatiques.

Parti de l’arrière du peloton avec sa voiture de réserve suite à un accident lors des essais, Alex Bowman a connu une course compliquée avec une pénalité pour avoir coupé la chicane de la ligne droite arrière, puis divers incidents en piste, notamment avec Bubba Wallace.

Condamné à la victoire s’il voulait atteindre le deuxième tour de la course au titre, Erik Jones s’est retrouvé impliqué dans un accident et n’a pu défendre ses chances jusqu’au bout.

Suite à l’accident de Chase Elliott, Kevin Harvick a pris les commandes de la course devant Martin Truex Jr. La salve d’arrêts sous drapeau vert n’a pas changé la donne entre les leaders, alors que Chase Elliott a continué sa remontée assurant même l’intérim en tête de la course.

À l’amorce des vingt derniers tours de la course, Ricky Stenhouse Jr. part à la faute dans la chicane de la ligne droite arrière , les officiels sortent le drapeau jaune alors que Kevin Harvick comptait 7,4 seconde d’avance sur Martin Truex Jr. en tête de la course.

Kevin Harvick et Martin Truex Jr. font parti de la poignée de pilotes qui ne rentrent pas dans les stands pour chausser des gommes neuves. Ryan Newman perd de nombreuses places en calant au moment de quitter son emplacement.

Le pilote de la Roush Fenway Racing se retrouvera lorsque Denny Hamlin perd le contrôle de sa voiture deux tours après la relance. Le pilote de la Ford Mustang n°6 passe par les stands lors de la neutralisation pour réparer, ais fait clairement une mauvaise opération au classement général par rapport à ses adversaires directs pour la qualification.

Incapable de repartir à la suite d’un tête-à-queue, Daniel Suárez est lui aussi à l’origine d’une neutralisation. Parmi les prétendants à la qualification au deuxième tour, Aric Almirola est le seul à rentrer afin de gommer ses problèmes d’adhérence et espérer reprendre suffisamment de point sur ses rivaux.

Au terme de la course les quatre pilotes éliminés de la course au titre se nomment Ryan Newman, Aric Almirola, Kurt Busch et Erik Jones. Le deuxième tour des playoffs débutera la semaine prochaine sur le Dover International Speedway.

Qualifications
Grille de départ
Résultats
Classement pilotes
Classement propriétaires
Classement pilotes réactualisé pour le deuxième tour
Classement propriétaires réactualisé pour le deuxième tour

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.