La victoire et le titre pour Kyle Busch !

Pour gagner le titre de champion en Monster Energy NASCAR Cup Series, il faut gagner la finale. Depuis 2014, la statistique se vérifie et c’est encore le cas en 2019 avec Kyle Busch, qui devient le second pilote en activité avec au moins deux titres dans la division reine de la NASCAR.

Alors que les quatre finalistes ont eu tour à tour la tête de la course, Kyle Busch a finalement eu le dernier mot dans cette dernière course de la saison 2019 en Monster Energy NASCAR Cup Series. Après 2015, le pilote de la Toyota Camry n°18 remporte un second titre dans la division reine au terme d’une course que ses coéquipiers auront perdu dans les stands.

Absent de la Victory Lane depuis le début du mois de juin et la course de Pocono, Kyle Busch a choisi le bon moment pour retrouver le chemin de la victoire.

« Nous avons une excellente équipe, un excellent propriétaire et le meilleur sponsor possible.Ce moteur était incroyable aujourd’hui. Il y a toujours des gens qui nous détestent, mais cette victoire est pour la Rowdy Nation. »

Kyle Busch

Sous le drapeau à damier Kyle Busch devance Martin Truex Jr, Erik Jones, Kevin Harvick, Joey Logano, Clint Bowyer, Ryan NEwman, Austin Dillon, Alex Bowman et Denny Hamlin pour le top 10.

Alors que la bataille à quatre était attendue sur la piste, c’est finalement dans les stands que tout s’est joué et que les coéquipiers de Kyle Busch ont hypothéqué leurs chances de victoire.

C’est tout d’abord l’équipe de Martin Truex Jr. qui s’est sabordée dans le milieu du deuxième segment, en montant les pneumatiques prévus à gauche à droite et vice-versa. Une erreur qui contraint à un nouveau passage par la voie des stands, ce qui lui fait perdre un tour.

Quelques tours après cet arrêt, un drapeau jaune suite à un travers de John Hunter Nemechek vient remettre Martin Truex Jr. dans le tour. Le pilote de la Joe Gibbs Racing commence alors sa remontée.

Denny Hamlin perd lui aussi très gros dans les stands et est contraint à un nouvel arrêt sous drapeau vert afin d’enlever le morceau de collant posé sur la grille avant qui a fait monter la température du moteur en flèche.

Très rapide en début de relai, Kevin Harvick, n’avait pas la voiture sur long run. Le pilote de la Stewart-Haas Racing a alors tenté un coup stratégique en allongeant son avant-dernier relai au maximum, mais cette stratégie ne s’est pas avérée payante.

Présent dans le top 5, sur une piste qui lui réussi plutôt bien, Kyle Larson pouvait être le facteur X dans cette course décisive pour le titre, mais il a été contraint à l’abandon à la suite d’un problème mécanique.

Grille de départ
Résultats
Classement pilotes
Classement proprietaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.