Qui pour succéder à Jimmie Johnson dans la n°48 ?

En début de semaine Jimmie Johnson a annoncé que 2020 sera sa dernière saison à temps complet en NASCAR Cup Series. Sa succession est plus que jamais d’actualité. Petit tour d’horizon des potentielles pistes.

Alors que la première course du championnat 2020 en NASCAR Cup Series ne débutera que dans 86 jours, certains regards sont déjà tournés vers 2021, notamment en ce qui concerne le volant de la Chevrolet n°48 de la Hendrick Motorsports suite à l’annonce de Jimmie Johnson en début de semaine.

Si l’on excepte Casey Mears (29 ans en 2007), Kasey Kahne (32 ans en 2012), Dale Earnhardt Jr. (33 ans en 2008) et Mark Martin (50 ans en 2009), ces quinze dernières années la Hendrick Motorsports a fait le choix d’engager des jeunes pilotes de moins de 25 ans.

Après le départ de Jeff Gordon fin 2015 c’est une nouvelle page de la Hendrick Motorsports qui se tournera dans un an avec la fin de carrière à temps complet de Jimmie Johnson, pilote le plus titré de l’écurie avec sept sacres et deuxième pilote le plus victorieux avec 83 succès, à dix longueurs de ce même Jeff Gordon. Difficile donc de prendre la suite d’un monstre de la discipline, que ce soit pour un jeune pilote ou pour un pilote plus chevronné, puisque la comparaison avec celui qui a fait la renommée de la n°48 dans le monde de la NASCAR sera inéluctable.

Depuis l’annonce du départ de Jimmie Johnson la question de sa succession est ouverte et un nom revient avec insistance, celui de Kyle Larson, dont le contrat avec la Chip Ganassi Racing court jusqu’au terme de la saison 2020. S’il a toujours piloté pour le compte de l’écurie de Chip Ganassi en NASCAR Cup Series, Kyle Larson pourra-t-il aller voir ailleurs ? Rien n’est moins sûr. Kyle Larson l’a prouvé à maintes reprises, il adore piloter sur des dirt tracks entre les courses de Cup, parfois même lors d’un week-end de Cup quand son programme le lui permet et c’est bien ce point qui pourrait s’avérer bloquant pour Rick Hendrick. Si Kasey Kahne pilotait également sur dirt track lors de son passage à la Hendrick Motorsports, Rick Hendrick était revenu sur sa position, après un accident de son pilote.

Outre Kyle Larson, d’autres pilotes ont un contrat qui se termine en 2020 au premier rang desquels Erik Jones, Matt DiBenedetto et possiblement Brad Keselowski dont la dernière prolongation de contrat date du milieu de la saison 2017.

Si Erik Jones est au sein du giron Toyota et plus particulièrement de la Joe Gibbs Racing, il n’a prolongé que d’une saison son contrat. En ce qui concerne Matt DiBenedetto, il a lui aussi signé un contrat d’un an avec la Wood Brothers Racing pour prendre la suite de Paul Menard dans la Ford Mustang n°21, mais il s’est fait remarquer du fait de ses performances au sein de la Leavine Family Racing en 2018.

Champion pour le compte de la Team Penske en 2010 en XFINITY, puis deux saisons plus tard en Cup, Brad Keselowski a toujours été l’un des centres d’intérêt de Rick Hendrick. Ce dernier a dû se résoudre à le laisser partir à l’issue de la saison 2009, faute de place dans son équipe de Cup. « Où qu’il aille, il sera toujours assez proche de moi pour que je puisse le faire revenir. » confiait Rick Hendrick il y a 10 ans à nos confrères d’Associated Press.

Une autre possibilité pour Rick Hendrick serait une promotion en interne, pourquoi pas avec le jeune Noah Gragson, 21 ans, qui court toujours après sa première victoire en XFINITY. Pour son année de rookie, il a signé neuf top 5 et 22 top 10 pour une place finale de huitième.

Quelle sera la décision finale de Rick Hendrick ? Quand celle-ci sera-t-elle annoncée ? Il faut pour l’instant faire preuve de patience et les spéculations sont bien évidemment ouvertes…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.