Un point au championnat IndyCar à mi-saison.

N’allez surtout pas dire à Dario FRANCHITTI que dans l’histoire de l’IndyCar, le leader du championnat après neuf courses n’a pas été à deux reprises sacré champion en fin de saison. Il pourrait croire que vous êtes en train de lui jeter une malédiction.

Si en plus vous combinez cette statistique au fait que 4 des 8 courses restantes sont sur des courses routières et qu’il se sent très bien sur ce genre de piste, vous pourriez lui dire qu’il est le favori logique et pourtant il n’a encore jamais signé de victoires sur ce genre de piste en IndyCar.

Depuis sa victoire pluvieuse d’Indianapolis, Dario est sur une série fantastique de très bon résultat : deux victoires, une seconde et une quatrième place. Son avance de 65 points au championnat va faire que tous les regards seront braqués sur lui pour observer comment il va négocier les deux prochains mois. Supportera-t-il cette pression ?

Il déclarait d’ailleurs après sa victoire de Richmond : “Cette série, nous en parlons mais nous ne pouvons pas vraiment la matérialiser pour l’apprivoiser. Je suis en train de connaître un année fantastique où tout me réussit pour le moment. Mais tout pourrait basculer si rapidement. Je vais essayer de faire le maximum course après course. Quand vous êtes aux avants postes, c’est encore assez facile mais lorque la voiture n’est pas bonne et bien il faut vraiment donner plus que 100% pour récolter le peu qui vous permettra de faire la différence. Il s’en faut tellement peu pour gagner ou perdre un championnat.

Dario semble encore garder en mémoire son championnat CART perdu fin des années 90. A égalité de points avec le champion, il avait plus que certainement perdu le titre quelques semaines plus tôt lorsque son équipier de l’époque, Paul TRACY, lui avait volé quelques points.

Samedi dernier, Dario n’a laissé à personne le loisir de lui voler des points car sa domination sur la course a été presque totale : il a mené 242 des 250 tours.

Qui sont ses adversaires directs au championnat ?

Scott DIXON : 294 points (-65). Sept Top-5 mais encore aucune victoire.

Dan WHELDON : 287 points (-72). Très dominant en début de saison avec deux victoires lors des 4 premières courses mais la machine semble s’être enrayée avec des arrivées au dela du Top-10.

Tony KANAAN : 287 points (-72). Deux victoires lui aussi mais deux incidents majeurs (Kansas et Iowa) lui ont fait perdre de très gros points.

Sam HORNISH Jr : 257 points (-102). Une saison assez bonne avec une victoire au Texas. Mais attention Sam a des difficultés à occuper le devant des courses. Il n’a encore mené que 5 tours cette saison si on enlève ceux qu’il a mené au Texas.

Helio CASTRONEVES : 245 points (-114). Une victoire à St Petersburg et toujours qualifié dans le Top-10 cette année.

Scott SHARP : 223 points (-136). Une 3ème place à l’Iowa et 6 arrivées dans le Top-10.

Danica PATRICK : 213 points (-146). Elle a enregistré son meilleur résultat cette année avec une 3ème place au Texas. La victoire se rapporche.

Vitor MEIRA : 207 points (-152). Une 4ème place à Miami et une victoire entrevue à l’Iowa avant qu’un problème mécanique ne vienne tout arrêter. Tout comme Danica, Vitor attend sa première victoire.

Tomas SCHECKTER : 197 points (-162). Une début de saison assez prometteur pour Tomas avec 5 Top-10 consécutifs mais a sombré en juin avec trois résulats aux alentours du Top-15 ou pire encore.

tristique consequat. in adipiscing ut id libero amet, quis, nunc mattis