Michel Disdier, premier Français en NASCAR

MALGRE DES DEBUTS DIFFICILES, LE MEILLEUR RESTE A VENIR

Parti en début de semaine afin de préparer au mieux ma première course en NASCAR, et aussi pour effectuer une séance d’essai privé et m’habituer à la voiture ainsi qu’à cette nouvelle équipe, je ne pensais pas si mal tomber…
J’étais persuadé de trouver une équipe solide qui me permettrait d’engranger de l’expérience et de rouler dans de très bonnes conditions. Au lieu de cela, j’allais découvrir une grande désorganisation. Déjà, mon premier essai sur la voiture réalisé sur le petit circuit routier de St Eustache, j’allais soulever le premier problème technique, puisque après seulement 4 tours, nous devions arrêter là, à cause d’un problème de différentiel… Vendredi matin, pour la première séance de 50 mn d’essais, la voiture n’étant pas prête, je ne pouvais y participer. Elle m’aurait pourtant permis de découvrir la piste, et aussi la voiture… Richard Durivage non plus ne put y participer !

LE MOTEUR A RENDU L’AME !

Pour la deuxième et dernière séance d’essais, je pouvais enfin partir, et après seulement deux tours l’embrayage rendit l’âme…C’est donc avec deux malheureux tours d’expérience que je m’élançais pour les qualifs, réduites à trois tours, suite aux problèmes liés à la piste… En fait un trou béant s’était formé ! Difficile de réaliser un temps, en découvrant la piste et la voiture dans une séance de qualif… Malgré tout, je fis de mon mieux, et je réalisais le 25e temps, avant d’écoper d’une pénalité de + de 40 secondes, pour avoir raté deux freinages et coupé la chicane par sécurité.
C’est donc de l’avant-dernière ligne que je m’élançais pour la course le samedi matin, et devenais ainsi, le premier pilote Français en NASCAR, après plus de trente ans…Deux tours plus tard, après avoir pu dépasser 4 voitures, le moteur rendit l’âme, et allait clôturer le pire week-end de sport mécanique de ma carrière…
Malgré tout cela, je garderai en mémoire, une semaine, et un week-end très riche en émotions, et en rencontres, qui je suis certains vont me permettre de rebondir plus haut et plus fort ! Je suis maintenant en discussions avec l’une des meilleures équipes en NASCAR Canadien Tire Série, et je devrais avoir plus de précisions sur un engagement avec une équipe qui me permettra d’engranger un maximum d’expérience et de préparer au mieux mon arrivée en NASCAR Busch.

M’EXPRIMER DANS LES MEILLEURES CONDITIONS

Au final, mis à part tous les problèmes mécaniques, j’ai pu découvrir une ambiance fabuleuse, et beaucoup de retour positifs des dirigeants de la NASCAR à la venue d’un pilote Français… J’ai pu aussi identifier et mieux comprendre, qui peut me permettre de continuer dans les meilleures conditions. C’est maintenant mon objectif principal dans les jours à venir, faire fructifier toutes les rencontres que j’ai faites, et elles sont très nombreuses, et très rapidement rebondir avec une équipe qui me permettra enfin de prendre de l’expérience et pouvoir commencer à m’exprimer, chose que je n’ai à aucun moment pu faire à Montréal… La frustration qui est la mienne de n’avoir pu effectuer que quelques tours, n’a pas tari ma motivation, et je suis plus que jamais prêt à vivre mon rêve Américain en NASCAR !
Je tiens aussi, à remercier tous ceux en France et aussi au Canada, qui m’ont soutenu et encouragé et je leur dis que cette première n’est qu’un début !
Le réseau TSN diffusera en différé la course de Montréal le samedi 18 août à 14 heures.

Communiqué de presse du 11 août 2007

elementum accumsan Lorem at consectetur leo. adipiscing pulvinar ut et, eleifend dolor.