Les étapes mauritaniennes sont maintenues

Les organisateurs se sont rendus ce jeudi à Nouakchott, capitale de la Mauritanie, afin de discuter avec le gouvernement et l’ambassade de France des conditions de sécurité.

Selon Patrick Zanirolli, ancien directeur de l’épreuve de 1994 à 2005, qui s’exprimait sur les ondes de RMC, cette démarche est tout à fait normale, et ne remet pas en cause le passage du Dakar en Mauritanie.

Les menaces sur la course n’étant pas plus importantes après le meurtre des quatre français, l’organisation ne voit pas de raison particulière pour annuler ces huit étapes.

Donec et, quis, consectetur velit, Lorem neque. Donec