Dale Earnhardt Jr. s’impose dans le Budweiser Shootout avec la Hendrick Motorsports

La nouveauté a été symbolisée par Dale Earnhardt Jr. qui a remporté samedi soir la troisième édition du Budweiser Shootout lors de sa première course avec sa nouvelle écurie la Hendrick Motorsports et au volant de sa nouvelle voiture portant le n°88.

L’autre nouveauté de la soirée a bien sûr été l’entrée en piste de la nouvelle génération de voitures sur le Daytona International Speedway.

La continuité a été caractérisée par la domination de la Nascar Sprint Cup par la Hendrick Motorsports, qui semble continuer après une saison 2007 durant laquelle l’écurie avait remporté 18 des 36 courses. Les coéquipiers de Earnhardt Jr., Jimmie Johnson et Jeff Gordon ont respectivement terminé le Budweiser Shootout à la troisième et à la quatrième place derrière Tony Stewart. A l’arrivée, les pilotes de la Hendrick ont décroché quatre des six premières places.

: ” width=”150″ hspace=”10″ vspace=”10″ border=”0″ />
© Chris Graythen / Getty Images

A noter que Gordon et Johnson ont utilisé des voitures de réserve après que leurs voitures aient été trop endommagées lors de l’accident des essais du Shootout vendredi soir.

Le champion en titre de la Nascar Sprint Cup a parfaitement joué son rôle de coéquipier en offrant un énorme ‘push’ au volant de sa Chevrolet n°48 toute bleue à Earnhardt Jr. lors des trois derniers tours de la course après le quatrième restart.

N’ayant pas une voiture suffisamment rapide pour gagner, Johnson s’est placé dans le pare-choc de son coéquipier et la propulsé vers la victoire.

La lune de miel a donc déjà commencé entre la Hendrick et Earnhardt après un mariage très médiatisé l’année dernière.

“C’est exactement ce dont nous avions besoin pour relever la tête.” a expliqué Earhnardt Jr., qui a quitté l’écurie montée par son père la Dale Earnhardt Inc. fin 2007.
“L’inter-saison a été si longue, mais cela valait le coup d’attendre. Nous avons eu un bon coup de main de Jimmie à la fin et je lui dois la moitié de cette victoire. L’autre moitié revient à la voiture qui a été capable de rester à l’avant de peloton jusqu’au bout.”

Earnhardt Jr., qui avait déjà remporté l’épreuve en 2003, a mené 47 des 70 tours samedi soir et a reçu les félicitations de Stewart, qui a mené neuf tours et terminé deuxième.


“Dale Earnhardt Jr. est un des meilleurs pilotes qu’il n’y ait jamais eu au volant d’une voiture avec plaque de restriction”
a expliqué Stewart. “Il sait où il faut être sur la piste et quand il faut changer de ligne. Je suis content pour lui. Il a réussi à se bouger pour trouver la bonne place au bon moment.”

: ” width=”150″ hspace=”10″ vspace=”10″ border=”0″ />
© Chris Graythen / Getty Images

A l’arrivée Reed Sorenson a terminé cinquième devant Casey Mears, Dave Blaney, Mark Martin, Denny Hamlin et Kasey Kahne.

Après une pause à 20 tours, le peloton est reparti au tour 21 emmené par Earnhardt Jr. et Blaney. Au 24ème tour, Jamie McMurray a déclenché le deuxième drapeau jaune de la soirée lorsqu’il est parti à la faute en haut du virage 4 après une touchette avec la Toyota n°11 de Denny Hamlin.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps lors du restart au tour 28 pour que l’armada de la Hendrick se place aux avants postes. Au tour 47, les voitures de Earnhardt Jr., Gordon, Johnson et Mears occupaient quatre des cinq premières places.

Un tour plus tard, David Gilliland a explosé son pneu avant droit entraînant dans son crash Greg Biffle et Martin Truex Jr. Après le restart au tour 53, Earnhardt Jr. et Stewart se sont battu pour la première place jusqu’au tête à queue de Kurt Busch qui a emmené avec lui Ryan Newman et J.J. Yeley, déclenchant la quatrième et dernière neutralisation et laissant trois tours jusqu’au drapeau à damier.

ultricies leo. ut velit, facilisis Praesent eget dictum neque. non diam