Un changement radical pour Toyota

Le moins que l’on puisse dire c’est que les Toyota n’avaient pas cassé la baraque en 2007. En effet à la fin de la saison le bilan était bien maigre : deux top-5, onze top-10 et 150 départs pris sur 252 possibles par les sept pilotes réguliers de la marque japonaise. Tout le monde se souvient des non qualifications répétitives de Michael Waltrip, Brian Vickers mais surtout de A.J. Allmendinger et Jeremy Mayfield.

En 2007, Dave Blaney était le seul pilote Toyota dans le top-35 des propriétaires en début et en fin de saison. Mais il a toujours été à la limite d’en sortir. Il restera néanmoins dans l’histoire en tant que premier pilote ayant fait une pole avec une Toyota en NASCAR Sprint Cup. Brian Vickers, qui avait signé le premier top-5 et le premier top-10 de l’histoire de la marque japonaise, était assez performant sur les ovales de type 1,5 ou 2 miles. Mais Vickers avait beaucoup de mal à se qualifier et il n’a donc pas pu prétendre à intégrer le top-35.

Mais cette année les Toyota semblent transfigurées. L’arrivée de la Joe Gibbs Racing à fait énormément de bien aux équipes propulsées par le constructeur japonais. L’expérience de cette grosse écurie plusieurs fois championne dans la discipline a permis aux Toyota de faire un bond au niveau des performances. Une victoire, deux pilotes actuellement dans le top-12, Kyle Busch leader du championnat, qui aurait pu imaginer un scénario pareil à la fin de l’année passée ? Pas la NASCAR, ni les pilotes, ni les spectateurs, ni Toyota d’ailleurs.


Rusty Jarrett/Getty Images for NASCAR

La première victoire de Toyota est donc intervenue à Atlanta. Kyle Busch a remporté cette course assez facilement et il avait clairement l’une des meilleures voitures. Seul Carl Edwards paraissait en mesure de le contrer, mais ce dernier a dû abandonner sur casse moteur alors qu’il était en tête. Mais dès Daytona, les Toyota étaient aux avant-postes. Les pilotes de la Gibbs Racing ont clairement dominé l’épreuve même s’ils n’ont pas pu récupérer la victoire. A Fontana et Las Vegas, Kyle Busch a fait de très bonnes courses afin de prendre la tête du championnat. La Joe Gibbs Racing a également failli remporter la course de Bristol, mais une mauvaise stratégie sur la fin les a empêchée de réaliser un doublé.

Pour Brian Vickers, le constat est le même. L’ancien pilote de la Hendrick Motorsports, qui n’avait pris le départ que de 23 courses la saison passée, est désormais dans le top-35 et est bien placé au championnat. On l’avait déjà vu l’année dernière, Vickers ne faisait pas de la figuration en course, encore fallait-il qu’il y participe. Il était encore dans le top-12 avant les Food City 500, mais une crevaison suivit d’un crash l’ont relégué dans les dernières places à Bristol, ce qui l’a fait passer à la 18ème place au championnat. Mais Vickers est dans le coup cette année, et sa seconde victoire en carrière pourrait peut-être intervenir dans les prochains mois.


Chris Graythen / Getty Images for NASCAR

Du côté de la Michael Waltrip Racing, le changement est sidérant si on compare 2007 et 2008. Après les Food City 500 2007, les pilotes n’avaient pris le départ que de neuf rendez-vous en cumulé, un résultat bien faible surtout si l’on considère que Dale Jarrett avait participé aux cinq premières courses grâce à sa place d’ancien champion. Cette année tous les pilotes ont participé à toutes les courses et les trois voitures sont dans le top-35. Ce changement de situation s’explique en grande partie par la progression des performances de la voiture, mais aussi par la motivation de toute l’équipe qui sait qu’elle pourra être performante chaque weekends.

La saison s’annonce donc très bien pour Toyota. Déjà une victoire, une pôle position, des voitures performantes, Kyle Busch leader du championnat. Le constructeur nippon n’est peut-être pas encore un niveau auquel il est actuellement en NASCAR Craftsman Truck Series (3 victoires en 3 courses), mais cela ne saurait tarder. Et la victoire au classement général des pilotes est un exercice largement à la portée de Toyota.

dictum non Aliquam libero. massa risus. dapibus tristique libero dolor